Moreno Oldrati

Rentre donc à la maison(Moreno Oldrati, Morenito 020908)

 
De tous les mauvais garçons - t’as vraiment choisi le pire
 
Et tu tournes en rond pour essayer de me le dire
 
Alors que ton cœur est pour moi comme une fenêtre ouverte
 
Où j’y vois chaque nuage qui lui enlève sa raison d’être 
 
 
Ton père est toujours à l’écoute - il ne se lasse jamais
 
Donnant, à tous tes doutes - un grand coup de balai
 
Alors que ta tristesse même - essaye de te briser ton cœur
 
C’est serré dans mes bras - que tu abandonnes toutes tes peurs
 
 
Tu ne t’es jamais demandé- ce que je fais de tout ça
 
Ni dans quel état - tu me laisse mon cœur à moi !
 
Quand je te vois repartir - avec ton petit sourire
 
Je me dis que tu es la petite canaille - qui réussit à m’attendrir
 
 
La vie n’est pas faite de honte - tout cela fait partie de ce monde
 
Tu n’as qu’à lever tes yeux - et tu verras  que ça ira mieux
 
Tu as l’arme de ton sourire - comme bouclier à chaque déception
 
Tu as l’épée de l’amour - pour affronter chaque situation
 
Tu as le don de la vie - et qui est la plus grande raison
 
J’espère que tu l’as compris – quand tu reviens à la maison 

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Moreno Oldrati.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 28.03.2014.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Everyday Life" (Gedichte)

Weitere Beiträge von Moreno Oldrati

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

il mio cuore è lontano(Moreno Oldrati 1985) - Moreno Oldrati (Love & Romance)
A new day - Adalbert Nagele (Everyday Life)
Pour une fille - Rainer Tiemann (Emotions)