Youssef Achbani

Déception



Avez-vous jamais éprouvé ce genre de déception cruelle qui vous lance au bord du suicide et vous laisse complètement pantois sans la moindre parole ? Lorsque vous découvrez par simple coïncidence une vérité atroce et sanguinaire qui vous donne l’étrange impression d’être un pauvre et naïf pingouin traqué par une meute de chiens avides de sang.
Cette personne qui reflétait à vos yeux un être d’une extrême gentillesse et courtoisie. Alors qu’au fond, il ne s’agit que d’une perfide profitante sans foi dissimulé sous un flot de paroles pompeux. Pourtant vous éprouviez pour elle une si grande affection et une majestueuse admiration ! Or votre ingénuité vous a fait rêver, pendant un laps de temps, et cette prédilection hors du commun s’est métamorphosée en un désir ardent et enflammé que nul ne pourrait éteindre.
 
Ladite personne dont je vous parle, a osé sans aucune raison apparente, me tisser un de ces pièges les plus déplorables pour voir mon déclin. Après ce coup de massue, je me suis vu tomber dans l’oubli comme une épave, après avoir été un homme d’envergure que tout le monde vénérait.
J’étais absolument ébloui par ce magnifique halo qui l’entourait tel un archange veuf d’ailes. Alors que ce n’était qu’un simple appât dans le but de piéger toute personne téméraire rodant alentour. Pourquoi ? C’est la question qui me tourmente sans cesse.
 
A ce moment, mon âme est en proie à des lambeaux de souvenirs lancinants qui viennent subitement pour éveiller le regret et le remord. Il avait irréfutablement faux celui qui proférait avec une outrecuidance sans commune mesure qu’épancher ses sentiments lénifie nos tourments affectifs. Pour parler franc, je me refuse, ainsi que toute personne probe, à le vitupérer vu qu’il n’avait jamais éprouvé un tel sentiment inexorable !
 
A proprement parler, mon histoire ne s’achève pas ici ! Même si je ne suis qu’un misérable jeune homme, reclus, aux abois, tel un anachorète en agonie. Vous vous trompez si vous présumez que je vais rebrousser mon chemin ! Au contraire, ceci n’est que le prélude d’une longue pérégrination à peine amorcée. Guettez mon retour car je refluerai triomphant !

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Youssef Achbani.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 23.04.2012.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Thoughts" (Kurzgeschichten)

Weitere Beiträge von Youssef Achbani

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

Mon éden terrestre - Youssef Achbani (Remembrance)
Heaven and Hell - Rainer Tiemann (Humour)