Lah Nonyme

La souffrance d´un homme en silence

De ma chambre je pouvais voir cette arbre, cette arbre qui me fasciner il était la depuis des années des siècles même, je penser a toute les chose qui la pu voir, entendre, sentir … A tout les gens heureux, rigolant, chantant, a tout les gens triste, pleurent, soufrant qu’il a pu voir passer, a toutes les anecdotes, les histoires qu’il a vécu. Les gens se fessait du mal devant lui, mais bizarrement ils n’ont jamais osé touché cette arbres comme si il laisser un petit endroit de nature pour pouvoir se rassurer. Je passer le plus claire de mon temps a le regarder, a le jalouser même, j’aimerais t’en être a sa place être spectateur d’histoires et non acteur.

Il y a un ans je tomber éperdument amoureux d’une fille ou plutôt de la fille, celle qui est parfaite a vos yeux, celles que tout le monde imagine les soir avant de se coucher, je l’avait trouver, j’était si heureux, tout mes problèmes me semblait dérisoire, tout était simple. Malheureusement je n’est eu le droit qu’a 3 mois de bonheur avant une chute long et douloureuse … Elle ma quitter sans raison, trois jours âpres elle avait déjà trouver un nouveau copain. Elle était tout pour moi mais pour elle je n’était qu’un passage de sa vie. J’était anéantie pleurant toute la douleurs de mon cœur. Je ne sait pas si s’était une raison de fierté ou de lâcheté mais je faisait comme si de rien était au prés de mes proches, je jouer un jeux, celui d’un homme fort que je n’était. J’avais peur des remarques des gens me disant «  tu n’est rester que trois mois avec », « ces qu’une fille tu va t’en remettre », « t’en verra d’autres », ils aurait eux raison de me dire sa mais je ne pouvais l’effacer de ma mémoire. J’avais essayé avec une autre fille mais sa n’a fait qu’empirer les choses, elle avait tout fait pour me séduire, je n’était pas prés pour recommencer une nouvelle relation mais j’avais quand même tenté … Lorsque je l’avait rencontré elle avait un copain mais j’avais l’impression qu’elle voulais que moi. Ces mots doux, sa voix, ces caresse on eu raison de moi. Cette relation n’a duré qu’un mois. Du jour au lendemain plus de nouvelle, elle s’était remis avec son ex …J’était seul amorçant ma chute, n’écoutant que ma colère et ma tristesse. Mes démon me torturé, j’avancer avec l’utopie de retrouver l’amour en vain. Tomber si bas pour une histoire d’amour ces se que je me répéter, j’ai chercher du réconfort, de la fierté, de l’amour, de l’amitié dans les yeux d’une autres. J’ai toujours était renfermé sur moi-même repoussant toute amour, mais la je m’était ouvert sans jamais cicatriser …

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Lah Nonyme.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 24.08.2010.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"General" (Kurzgeschichten)

Weitere Beiträge von Lah Nonyme

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

Pushing It - William Vaudrain (General)
A Long, Dry Season - William Vaudrain (Life)