Patrice Faubert

Politoscope plurivalent

Le lait maternel
Dans le gosier, plus que miel
Pour l'autre
Le sperme
Pour l'autre
L'urine
Mais là, pour soi
Des vitamines
Je sais, mes élucubrations vous enquiquinent
Boire le lait de femme si anticancéreux
De l'érotisme fructueux
Et à même le nichon
Politiquement incorrect, ô con
Ce lait si médicament
La femme n'est pas une vache laitière
Que l'on pourrait, selon l'envie, traire
Allez
Les féministes, un peu d'humour
Prenez cela comme un calembour
Lait de femme, lait de vache
Je vais me faire trancher à la hache
Mais après tout
1909, premier lactarium, pour le coup
Mieux qu'un verre de vin
Qui à haute dose, la réflexion, éteint
Un verre de lait de femme, nouvelle phase
Ou au sein, veinard de nourrisson, l'extase !
Politoscope des pensées et actions
Polarisation des opinions
Des opinions de la polarisation
Ce qui se fait
Ce qui ne se fait pas
Ce qui se fera
Ce qui ne se fera pas
Prévision de la répétition
Prévision de l'imitation
Selon d'un moment, l'engrammation
Réseaux en construction
Communautés en structuration
Mais
Tout ce qui, présentement, est vrai
Ou, surtout, est considéré comme vrai
Sera, demain, faux
Ou, surtout, considéré comme faux
En science, en philosophie
En sexualité, en économie
En poésie, en technologie
En esprit critique, en politque
Même l'humour
Même le calembour
Sauf l'horreur, aux nombreux tours
Comme feu les sinistres zoos humains
Pour des êtres humains traités comme des moins
Salut à vous, peuples humiliés, le souvenir pas vain
Culture d'une époque, c'est certain !
35000 personnes exhibées, ô terreur
Entre le 19ème et le 20ème siècle
1,5 milliard de visiteuses et de visiteurs

 " Mais il faut aussi faire connaître vos opinions de cette puissance impériale, les zoos humains sont donc une fabuleuse opportunité, car d'un seul coup, l'on va pouvoir faire vivre ces conquêtes impériales à ceux qui ne voyagent pas "
 
 Pascal Blanchard ( historien )

Tout être humain, cependant
Devrait vouloir être sybarite
Et bouffer la vie à pleines dents
D'un irréductible rite
Avoir aussi, donc, accès à toutes les vitamines
1911, naît la notion de vitamine
Dans le monde, un marché de cent milliards
Certes, il en faudrait pour tout chiard
Par jour, 15000 litres d'air, de la respiration
De l'intéroception et de l'extéroception
Fin 15ème siècle jusqu'au début du 17ème siècle
Scorbut, deux millions de marins, sont morts
Sans vitamine C, le mauvais sort
13 vitamines
A/B1/B2/B3/B5/B6/B12/B9/B7/C/D/E/K
Carence des sociétés
Sociétés de carence
Le capital en étant l'évidence
Tout s'y fidélisant en dyspnée
La barbarie, elle, rarement essoufflée
 Et voir, simplement, un escalier
Peut déjà, inconsciemment, essouffler
Et tout étant pareillement conditionné
De tout ceci, est né
Une psychosomatique de la manipulation
Tout gouvernement en a l'utilisation
Car, hélas, le plus souvent
Des révolutionnaires sans aucune révolution
Car, hélas, le plus souvent
Des révolutions sans révolutionnaires !
 
Patrice Faubert ( 2018 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "
 
 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Patrice Faubert.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 17.10.2018.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Politics & Society" (Gedichte)

Weitere Beiträge von Patrice Faubert

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

L'impermanence capitalisée - Patrice Faubert (Politics & Society)
Stars - Christiane Mielck-Retzdorff (Life)