Patrice Faubert

Thanatologie

" L'art sera vivant le jour où le dernier artiste sera mort "
 
Marcel Duchamp ( 1887 - 1968 )
 
Le salut d'un mort
Parmi d'autres mortes et morts
Au collectif Mary Read
De feu ( 1685 - 1721 ) la femme pirate, Mary Read
Ben, Calavera, Mina
Nergal, Shogo, Trauma
Hip-hop, rap, qui attrape
Que la mort, elle matraque
Oui, toute célébrité
A la vie est une mortalité
Oui, tout ce qui est connu
C'est une autorité, une plus-value
Sur Terre partout la mort
Pas de vie, c'est le mauvais sort
Je viens d'entendre, Calavera, chez un copain
Chez Jacques de Nantes, moi, je n'y connais rien
Tant qu'il y aura
En tous domaines, des célébrités
Tant qu'il y aura
En tous domaines, des propriétés
Partout la mort
A la vie, que des mauvais sorts
Chaque jour
Pourrait être nouveau
Partout chez soi, toujours beau
Plus de temps à perdre
Pour écrire, pour maudire
Comparer, débuter, finir
Plus de temps pour mourir
Pour acheter, vendre, admirer
Compétition, séduction, s'identifier
Le salut d'un mort
Parmi d'autres mortes et morts
Partout
Où, il y a des célébrités
Partout
Où il y a des autorités
Partout
Où il y a des propriétés
De nos révolutions diplômées
De nos organisations autorisées
Déjà la contre-révolution
Y pointe son nez
Déjà, la contre-révolution
Est là, pour nous effacer !
Personne ne doit être connu
La vie n'en veut plus
Quand
Ta vie sera la mienne
Quand
Ma vie sera la tienne
Sans pays, sans religion, sans idéologie
Sans identité, sans nationalité, sans parti
Sans culture, sans écriture, sans facture
Tout ce qui
Passe à la radio, au cinéma
Tout ce qui
Passe à la télévision, participe à des débats
C'est la contre-révolution
Et même et surtout, nos Léo Ferré
Et même et surtout, nos Georges Brassens
Et même et surtout, nos Thiéfaine, nos Lavilliers
Et tous les autres delirium tremens
Tout ce qui est spectacularisé
Chaque nation avec ses spécialités
C'est le visage de la mort
Qui à la vie, jette des sorts
Tout ce qui est connu
De la contre-révolution est la plus-value
A tout ce qui veut être connu
Il faut montrer nos culs !
Même l'anarchie a son Panthéon
Les grandes figures que nous vénérons !
Tout devrait être anonyme
Sans plus aucun patronyme
La vie veut simplement que nous la vivions
La vie ne veut aucune définition
La vie ne veut aucune compétition, classification, tradition
 
Patrice Faubert ( 2013 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Patrice Faubert.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 11.11.2016.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Politics & Society" (Gedichte)

Weitere Beiträge von Patrice Faubert

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

Paraphysique des crimes et criminels de guerre - Patrice Faubert (Politics & Society)
Rainy Day - Inge Hornisch (Emotions)