Patrice Faubert

Une maîtresse africaine

C'était une négresse
Avec une grosse paire de fesses
C'était une femme noire
Aux seins en forme de poire
Elle n'allait pas à la messe
Mais elle avait sa religion
Ainsi que d'énormes nichons
Elle me faisait à manger pour dix
C'était chez elle, une idée fixe
Car elle voulait que je grossisse
Elle me trouvait maigrichon
Mais elle pensait, que j'étais un homme bon
Certaines maîtresses sont comme nos filles
C'est un vrai jeu de quilles
Certaines maîtresses sont comme nos mères
Cela rajeunit notre atmosphère
C'était ma première négresse
Et avec son air de matrone
Fallait pas que je déconne
Ce fut une rencontre éphémère
Juste le temps de s'envoyer en l'air
Mais elle était si lourde
Qu'au lit, elle en devenait gourde
Finalement, nous en restâmes là
Pour ainsi éviter le trépas

Patrice Faubert (1984) pouète, peuète, puète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Patrice Faubert.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 02.03.2015.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Love & Romance" (Gedichte)

Weitere Beiträge von Patrice Faubert

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

Déficit informationnel ou mur de Kardashev - Patrice Faubert (Politics & Society)
It is love... - Jutta Knubel (Love & Romance)
Birds of Paradise - Inge Hornisch (General)