Patrice Faubert

Paraphysique de la prohibition

" Radio Paris ment, radio Paris ment, radio Paris est allemand,
radio Paris ment, radio Paris ment, radio Paris est allemand "

Jean Oberlé ( 1900-1961 ) dessinateur et peintre

 ( Radio-Paris s'installa à  la place de "  Le Poste Parisien "  aujourd'hui, c'est devenu le cinéma " UGC Normandie " )

Comme me le dit un voisin
Qui est un ami, un copain
La tyrannie c'est malin
Et par exemple, l'on ne dit plus
Mitard, mais cellule de réflexion
De quoi rire, mais c'est terrifiant
La bêtise est sans fond
C'est un mépris édifiant
Et l'ancienne mémoire s'estompe
Maintenant c'est la mémoire de la pompe
Comme si la maladie d'Alzheimer, cette déferlante
1 cas toutes les quatre secondes
Et ce pour tout le monde
A toutes les réalités, est offensante
Elle met 20 ans à se manifester
Des tas de facteurs la font se candidater
Dans ce monde chronophage
Où chaque solitude est dans son sarcophage
Où tout l'implémenté est si déceptif
Où le monde entier est dépressif !
Il faut vendre du rêve
Chacun, chacune, doit y trouver sa fève
Pourtant, rien ne peut s'y saisir, c'est l'averse
Comme les 60 milliards de neutrinos qui nous traversent
A chaque seconde, sans aucunement intervenir
Moins qu'une souris qui chicote
Moins qu'une ménagère qui fait la popote
On me dit qu'il n'y a plus de capital
Comme dans l'univers, mais 70 pour cent de galaxies spirales
Certes, il sait subvertir les langages
En tous domaines, il est le mage
Nous avons le choix
Entre trois paires de claques
Ou entre trois paires de baffes
De ce monde, c'est la seule loi
Même si personne n'est d'accord avec moi
Trois paires de claques
Ou trois paires de baffes
C'est le monde politique
C'est le monde artistique
C'est le monde scientifique
C'est pourtant clair, si peu opaque !
Tout est de la propagande
De toutes choses, elle fait ses offrandes
" Radio Paris ment
Radio Paris ment
Radio Paris est allemand "
Sur la planète entière
La propagande fait son cimetière
Par les ondes de la télévision, de la radio
Par l'art, par les journaux
Par toutes les antiquités volées
En Afghanistan, au Cambodge, en Irak, en Egypte, en Syrie
Puis tout est revendu en Europe, par des mercantis
Marché de 6 milliards de dollars par an
Cela finance les guerres, cela tue des gens
Les marchands complices des talibans
Et aussi les pauvres locaux
Car la misère c'est pas très rigolo
Et la mafia internationale qui s'y infiltre
Les antiquités volées, deuxième en chiffre d'affaires, c'est pas le pitre
Donc, derrière les trafics de tous les stupéfiants
Mais avant les armes, c'est effarant
Et tout varie très vite, tout est temporaire, forcément
Jadis, feu ( 1901-1976 ) André Malraux
Qui n'était pourtant pas si sot
Et qui après avoir ruiné sa femme
Et du trafic de statues du Cambodge, l'infâme
Il fut jugé comme un vulgaire escroc
3 ans de prison, en fait, surtout du sursis
Et c'est un fait, pas de la calomnie
Le futur premier ministre des affaires culturelles
Montrait de toute politique, la voix naturelle !
La vraie histoire de l'Histoire, est souvent cachée
Comme les appels de feu ( 1890-1970 ) Charles de Gaulle, bien contrôlés
Par les modérateurs anglais de la BBC, faut pas rêver
Comme l'armée américaine, dont le but détourné
Fut de faire de la France, une colonie américanisée
Puis finalement
Presque le monde entier devint à l'américaine
Partout sur la planète, son imitation fut reine
Les antiquités
Sont échangées contre des armes
Un commerce pour des vallées de larmes
La propagande
Irradie toutes les informations
C'est l'information de la propagande
C'est la propagande de l'information
Introception  et extéroception
L'environnement et sa détermination
Et nous sommes entassés verticalement
Dans des cités, le plus souvent
Et nous sommes entassés horizontalement
Dans des pavillons bons marchés, très généralement
Toute rencontre nous est imposée
Par le milieu qui nous a déterminé
C'est une sorte de mariage arrangé
Fait l'affaire, ce qui en premier, ose se manifester
De ce fait, nous ne rencontrons jamais ce que nous voulons
Nous rencontrons seulement ce que nous pouvons
En fonction de la classe sociale
De la famille, de la profession, de son temps
C'est là la loi de l'environnement
C'est là la loi du conditionnement
Personne n'y échappe, tout y est fatal
De toutes époques, en tous lieux, c'est normal !
Comme le 25 avril 1922, la médecine légale
Cette toxicologie pour éviter les erreurs judiciaires
Par rapport aux coroners, ce carnaval
Car avant, c'était à la louche, on brassait de l'air
Mais vinrent
Les docteurs, feu ( 1867-1935 ) Charles Norris
Et feu ( 1883-1968 ) Alexander Gettler
Ils furent ( 1919-1933 ) contre la prohibition de l'alcool
Qui empoisonne rapidement, quand elle devient du méthanol
Et toutes les cécités, les comas, les décès
Avec l'accord appuyé du gouvernement américain, c'est vrai
Et plus de morts que la guerre de 1914-1918, sidérant
Pour les USA, l'alcool frelaté était forcément empoisonné
Tout gouvernement est répugnant
Tous les moyens sont bons pour gouverner
Et la prohibition de l'alcool
C'était aussi
Le Canada, la Finlande, la Russie
Et puis aussi
En cette chère Amérique, le plomb
Qui rendait fou, hallucinations, défenestrations
Avec l'essence au plomb
Avec des usines au plomb
Pourtant il y eut pire
Dans ce soi-disant empire
Avec le monoxyde de carbone
Qui tuait des gens par de nombreuses tonnes
C'était l'éclairage des villes
Ce gaz, pour les garçons et les filles
Il est vrai, c'était les années 1920
En 2014, c'est un autre vin
Les poisons ne sont plus les mêmes
Pas de radium pour les étrennes
Tout a été remplacé
Mais c'est toujours la même nocivité !
Certes " Latrodectus mactans " une araignée, " La veuve noire "
Si elle mord, ce qu'elle fait rarement
Et pour se défendre ou par accident
En trois heures, son venin tue l'enfant, il faut le croire
En cinq heures, son venin tue l'adulte, c'est très puissant
Et dans le monde
Même si l'araignée n'est pas un insecte
Souvent amicale, pas du tout infecte
La vente d'insectes dans le monde
C'est plusieurs millions d'euros par an
Sur la planète Terre, tout est vraiment désolant !
Un peu comme au Vatican
Qui ne sort jamais de son hébétude
Toujours il est plein de la turpitude
C'est une tarte à la crème
Même pour le candide qui l'aime
300 organismes, son gouvernement, sa police
Sa curie imbue de tous les vices
L'église catholique est une mafia
En relation diplomatique avec     180 autres Etats
Le Vatican protège ses pédophiles, sa corruption, son affairisme
Une monarchie à l'immunité totale, qui plaît tant au fascisme
100.000 enfants abusés par des prêtres catholiques aux Etats-Unis
Elle est bien chez elle l'Opus Dei
Certes, il y a des contestataires
Pas difficile d'être un peu moins réactionnaires !
En France, le pays des droites
Entre Sarkozy, Fillon, Juppé, Marine Le Pen, Hollande, Mélenchon
Et tous les autres à venir, dans le même ton
Dans tous les pays c'est les mêmes pions
Le seul changement c'est les noms
En France, c'est encore Juppé le plus gaulliste de gauche
Car leur république, tous, ils la fauchent
Et quand on voit ceux et celles qui les applaudissent
Réactionnaires, refoulés sexuels, culs bénis, monde de l'artifice
Cela fait vraiment peur
Cela présage toutes les terreurs
Il faudrait sortir son pistolet
A la tête de toutes les niaises, de tous les niais
Car c'est d'une telle répugnance
Car c'est d'une telle évidence
Notre voie lactée, disque de 100.000 années lumière
Et c'est pourtant uniquement par l'imaginaire
Que l'on peut échapper un peu, à tous les réactionnaires
A toute orthodoxie, bourgeoise ou populaire, l'armée nous fiche en l'air !

 Patrice Faubert ( 2014 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "



 
 
 

 

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Patrice Faubert.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 22.09.2014.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Politics & Society" (Gedichte)

Weitere Beiträge von Patrice Faubert

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

Une vieille maîtresse - Patrice Faubert (Love & Romance)
Poppies - Inge Hornisch (Thoughts)