Said Chourar

L'ONU ou la danse des animaux!


 
      Dans cette jungle de l’ONU, il y eut un grand bal animé par le Grand Singe Onusien et tous les animaux étaient présents : les fauves, les herbivores et les oiseaux de tous genres :

Le Singe Onusien :   (il mime la danse du Singe)
En ce jour de liesse, tout le monde est bien invité
Et du monde animal, nous formons la fraternité
 Nous avons parmi nous les puissants carnivores
Et tous ces paisibles, doux et   beaux herbivores
Dans notre belle  jungle onusienne, il y a de la place
Pour tout le monde, sans oublier nos oiseaux rapaces
Gloire aux puissants carnivores aux dents si acérées
Et leurs bonnes  proies ne doivent pas être apeurées !
Chacun de vous a sa petite place dans notre bois
Et vous devez juste accepter nos usages et nos lois.
Les bouffeurs de viande fraiche sont les bons maitres
Et  leurs proies acceptent leur condition de sous-êtres
La vie est ainsi toute tracée sur la table du Créateur :
Deux camps, celui des seigneurs  et celui de la douleur
 Se partagent notre institution depuis sa naissance
Et chacun a son lot de bonheurs  ou de souffrances
 
Le Lion américain : (il mime  la danse du Lion)
Je suis le grand seigneur de notre forêt toute belle,
Je jouis du respect de tous  jusqu’aux belles gazelles
Les autres carnivores admettent ma grande  suprématie
Et tous les herbivores  ne font que se mettre  à ma merci
Les lois sont toujours ainsi faites en faveur du plus fort
Et toute vile rébellion ne ferait que vous mettre à tord
La jungle onusienne m’appartient sans aucun partage
Et le bon singe onusien en fait vraiment un bon usage
Les hyènes, les loups, les chacals et  autres carnassiers
Doivent bien comprendre  sans se montrer trop grossiers
Ils pourront se rassasier  dans ma forêt  en toute liberté
Mais ils ne devront  jamais douter de ma totale fermeté
Les délicieux gibiers arabes, africains, asiatiques et musulmans
 Sont ma propriété de roi de tout temps et de tout moment
 La belle forêt appartient  aux plus puissants des animaux
Et l’herbe comme la viande nous soulage de nos maux !
Dans notre Histoire toute récente, les  félins de notre sud
Voulurent se soulever contre nos lois et bonnes habitudes
Et nous les ramenons dans le giron de nos actes de bêtes
En les soumettant par la force de nos armes et baïonnettes.
 
L’Ours russe : ( il mime la danse de l’Ours)
Je suis l’Ours de Russie et ma puissance ne peut s’ignorer
Et dans notre forêt, mon règne est fait  pour bien durer
Je n’ai  respect pour celui qui se fait élire roi des animaux
Et moi aussi, j’ai de quoi convaincre avec mes durs crocs
La forêt est grande et le gibier est toute en abondance
Et il nous suffit de fortes lois et de bonnes convenances
Le singe onusien  tient  la charte de nos droits et devoirs
Et la loi est en faveur des puissants  du matin jusqu’au soir
Les herbivores pourront brouter l’herbe de nos prairies
Et payer de leurs sangs, de leurs chairs comme  seul prix
Je suis maitre aussi par ma puissance et je ne crains rien
Je ne reconnais  point le règne de tous ces rois-vauriens
Les herbivores sont nombreux et peuvent bien satisfaire
Nos  moindres appétits  de leur sang et de leurs  chairs 
 
L’Eléphant chinois : (il mime la danse de  l’Eléphant)
Je suis le grand Eléphant venu de la toute lointaine Chine
Et j’appartiens à votre forêt devenue une terre assassine
Je ne suis pas un carnivore comme certains de notre zoo
Mais un puissant herbivore qui ne craint point vos crocs
Je peux piétiner vos bons rois et tous leurs vilains flatteurs
Avec mes redoutables pattes de géant qui vous font peur
Je suis peiné de voir mes frères herbivores se faire dévorer
Par une poignée de voyous devenus maitres de notre forêt
Les bouffeurs de bonne chair fraiche se sont toujours unis
Et les malheureux herbivores demeureront d’éternels punis
Le singe onusien ne reconnait que les membres  tout perfides
Et ses lois encouragèrent ces carnivores toujours plus avides
Je remercie la nature de m’avoir donné et doté de cette force
Et quand on me cherche, je gonfle fortement mon fort torse
Je suis peiné de ne point  défendre les bouffeurs de plantes
Quand ils pleurent leurs morts que les autres louent et chantent
 
Le Rhinocéros hindou : (il  mime la danse du Rhinocéros)
Je suis le puissant Rhinocéros venu de la belle terre indienne
Et comme mon frère Eléphant, je suis usé par les  viles peines
Dans cette jungle onusienne dirigée par un singe bien débile
Les tueurs ont bénéficié d’un statut leur rendant la vie facile
Le Lion se pavane tel  un grand  monarque tout  indétrônable
Et beaucoup des frères herbivores sont des festins inoubliables
Regardez comment tous ces carnivores chassent sans remords
Tous ces bouffeurs d’herbe et cela est leur seul et unique tord
Je suis aussi un bouffeur de végétaux comme tous mes frères
Mais c’est ma  corne qui fait peur à ces charognards délétères
La vie se résume  à cette terrible et douloureuse constatation :
Les carnivores détruisent les herbivores et leurs grandes nations
Quand les herbivores décideront à s’unir contre tout ce grand mal
Tous les carnivores  sortiront pour mener leurs danses cannibales
 
L’Hyène anglaise : (elle mime la danse de l’Hyène)
Je suis l’Hyène venue de cette ile qui fut mon inviolable territoire
Et j’ai essaimé dans notre jungle mes petits qui font  mon espoir
J’ai dévoré des millions de mammifères de nos deux Amériques
Et je n’ai point oublié ces belles  terres d’Asie, d’Inde et d’Afrique
Le gibier dans ces territoires  était abandon et à très bon marché
Et nous les dévorons librement sans rougir et sans nous en cacher
Les herbivores de nos trois continents ont connu notre voracité
Et mes petits se sont donnés à cœur joie et font toute ma fierté
Nous sommes nées charognards dans la plus pure des traditions
Et nous avons goûté à tous les bons gibiers de toutes les  nations
Notre existence, nous la devons à notre soif insatiable de sang pur
Et nous remercions les dons dont nous gratifia notre belle nature
Les Bisons Indiens d’ Amérique furent exterminés sans état d’âme
Qu’ils soient  Cheyennes, Iroquois, Apaches, tous ces êtres infâmes
Dans les Indes et en Asie, nous avons instauré le règne de la peur
Et partout, tous les lâches herbivores se soumirent à notre terreur
Les Hyènes ont toujours façonné l’Histoire de la jungle avec gloire
Et les herbivores doivent se soumettre qu’ils soient blancs ou noirs.
 
Le loup français : (il mime la danse du Loup)
Je suis le Loup de la Terre française qui a connu les pires disettes
Et je me devais d’aller vers d’autres terres pour mes conquêtes
Les grandes savanes africaines, d’Orient et des confins asiatiques
Me donnèrent la possibilité d’exercer mon règne tout tyrannique
Les gibiers africains constituent des mets  aimés et  bien  appréciés
Et nous  pouvons  chanter la gloire de notre nature et la remercier
Ceux d’Orient et d’Asie ont fait honneur à nos plantureuses tables
Et nos festins sont rapportés comme autant de contes et de fables
Des siècles durant, nous avons installé nos « louveries » infernales
Et nos petits se sont rassasiés en bouffant femelles ainsi que mâles
Nos orgies vampiriques  sont consignées dans nos meilleurs livres
Et c’est le bon moyen pour tous  les carnivores qui veulent survivre
Dans la vaste jungle du monde, ou on dévore ou on se fait dévorer
Et le règne des carnassiers est fait pour  s’imposer  et pour durer
Les singes que nous nommons pour faire régner l’ordre et le droit
Ne pourront survivre que s’ils appliquent à la lettre nos bonnes lois.
 
Le Singe Onusien : (il mime la danse du Singe)
Les lois de notre jungle sont immuables et ne peuvent être changées
Et toute tentative serait vaine et constituerait un réel grand danger
Nous avons en haut de la chaine les puissants et  grands carnivores
Suivis de ces colossaux et indomptables mammifères tout aussi forts
Que sont l’Eléphant chinois et le puissant rhinocéros du pays de Gandhi
Et tout le reste est là pour constituer le sublime gibier au destin maudit
Tous les carnivores petits ou grands de notre zoo vivent de  leur sang
Et personne n’est en mesure d’en faire de ces victimes des innocents
La justice  a toujours été du côté des plus forts et contre les damnés
Chacun, dans le règne animal, sait pourquoi il est véritablement né
Il y a ceux qui se suffisent d’herbe et vivent les plus grandes misères
Comme il y a ceux qui, de ces herbivores,  aiment la délicieuse chair
Quant aux singes et autres bouffons, leur rôle est de  bien jacasser,
De chanter, d’animer la vie de leurs bons seigneurs et de bien danser
 
Le Hérisson Onusien : (il mime la danse du Hérisson)
Notre jungle a des lois injustes et souvent appliquées de façon inique
Et je connais le fonctionnement de notre zoo aux lois si tyranniques
Nous avons vu les carnivores de notre jungle dévorer un dromadaire
De cette terre irakienne avec la complicité de tous ses propres frères
Puis, ils s’en prirent à un bon  mulet des terres libyennes, un peu débile
Et son corps fut jeté à la folle  meute, déchainée et toute bien vile
Le sort fut jeté  sur cet âne syrien sur lequel la meute fut si féroce
Et la prise plut bien aux carnivores qui la considérèrent  la plus grosse
Ö ! Combien de gazelles, d’antilopes qui vont subir le pire des sorts
De la part de cette institution livrée pieds et poings liés aux carnivores ?
La sagesse à tirer de cette histoire du crime, c’est de voir les Hérissons,
Les Singes et autres animaux laudateurs  préserver  leur propre  sang !
Le Hérisson doit la vie à ses aiguilles qui protègent sa peau délicate
Et  les autres la doivent à leurs pitreries et à leurs bassesses si plates !
 
 
 

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Said Chourar.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 26.10.2013.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Politics & Society" (Gedichte)

Weitere Beiträge von Said Chourar

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

Acrostiche pour Chérifa - Said Chourar (Love & Romance)
A little rain of Irish blessings - Jürgen Wagner (Birthdays)