Farhya Djama

Un amour ancien


UN AMOUR ANCIEN
 

 

 

 
Hier, alors que jtais alle payer ma facture deau, je me suis tout dun coup retrouve 20 ans en arrire. En entrant dans cette agence, je me suis retrouve nez nez avec un homme que javais aim et qui mavait aim, un peu trop mon got lpoque. Ensuite nous nous sommes retrouvs ensemble devant la caisse. Il mavait tendu la main pour me dire bonjour. Nous ne nous sommes plus parl. Jtais dbout devant lui, dans cette file dattente qui se forme toujours devant les guichets en dbut de mois. Je sentais son regard sur mon coup et je sentais ses yeux transpercer cette partie de mon corps. Peut-tre tais-ce mon imagination, peut-tre ne me regardait-il mme pas. Le silence stait fait autour de nous comme si toutes les personnes autour de nous taient au courant et nous observaient, se demandant comment ces deux personnes allaient crer un pont entre le pass et le prsent, et deviser tout simplement comme deux amis.
 

 
Mais nous ntions pas amis. Je lavais abandonn lchement aprs lui avoir fait miroiter une vie deux. Nous nous tions perdus de vue pendant vingt ans mais en ce moment je le croisais partout et ma conscience se rveillait chacune de ses occasions pour me rappeler toutes les mauvaises choses que javais fait subir ce garon.
 

 
Je pensais tout cela et javais limpression quil suivait le cheminement de mes penses. La file navanait pas. La caissire avait des problmes dordinateur. Nous tions coincs l. Je nosais bouger de peur de croiser son regard.
 

 
Que pensait-il de moi? Peut-tre ne se rappelait-il plus de moi? Non, non ce ntait pas le genre de garons tombeurs qui avait collectionn les curs. Jtais sa premire copine et la suivante devint sa femme. Ainsi sarrta sa vie amoureuse et commena sa vie maritale. Cest ce que javais appris sur lui.
 

 
Nous nous tions connus une poque o jtais la recherche dun copain, parce que jtais la seule ne pas en avoir. Il passait et je me servis de lui. Aprs je fus grise par les restaurants et les cadeaux quil narrterait pas de moffrir. Ce fut une priode de vnalit et de corruption de sentiments. Ctait le seul qui ait en souffrir. La raison me revint et les copains que jai eu par la suite lont bien veng parce ce ne fut que dboires aprs dboires. Il ne savait pas tout cela. Peut-tre le savait-il. Peut-tre avait-il souri en me voyant me dbattre dans des relations instables ou destructrices, peut-tre avait-il ri aux clats alors que lui se trouvait dans un bonheur conjugal sans nuages et faisait des enfants quilibrs et stables, que javais eu plus tard comme lves.
 

 
Jai voulu lui parler dailleurs de ses enfants et de lui dire quel point il devait en tre fier. Et dailleurs que devenait son fils? Il avait eu le bac avec Mention trs bien. Et sa fille, allait certainement en faire autant.
 
Javais regard leur fiche de renseignement. Ils taient 5 enfants, leur mre tait infirmire et leur pre, leur pre je savais ce quil faisait.
 

 
Jai eu envie de lui parler de tout cela et je me suis arrte. Cela servirait quoi? A rien. Autant rester les deux anonymes qui nont eu aucun pass commun et qui taient juste l, dans une file, attendre une caissire se dbattre avec une machine quelle ne matrisait pas et attendre que cela soit fini, que le flot de gens avance et que nous puissions chacun continuer son chemin et en esprant ne plus se croiser.
 

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Farhya Djama.
Verffentlicht auf e-Stories.org am 16.11.2010.

 

Leserkommentare (1)

Alle Leserkommentare anzeigen!

Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persnlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Eintrge zu lschen! Dein Kommentar erscheint ffentlich auf der Homepage - Fr private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nchster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: nderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"General" (Kurzgeschichten)

Weitere Beitrge von Farhya Djama

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschlge an:

scnes de vie - Farhya Djama (General)
Pushing It - William Vaudrain (General)
El Tercer Secreto - Mercedes Torija Mallo (Science-Fiction)