Meike Schrut

Le sentiment étrange d´être libre...

 

J'avais ce rêve particulier d'une maison tout à fait particulière. Dans celui-ci je n'arrivais pas en personne et de, seulement mes yeux prenaient qui se produisait, comme les coutumes et les usages étaient ici.

Je me glissais dans des idées par les étages. Entièrement en bas les logements : sois parcimonieux de manière aménagée, une cellule de prison était considérablement jolie, plus en haut on allait, il n'y avait pas un ascenseur, plus luxueusement tout était. Au 24ème étage alors : un hall de complément à la nage, un bar, orchestre, ascenseur, mais lui menait seulement sur un autre niveau sur quoi ça allait à un beau jardin. Il semblait être le jardin de mon enfance, mais ici c'était d'hiver, la neige se trouvait et était glacée froide.
 

Et je me transformais en cette femme d'enfant que j'étais n'importe comment encore - à l'époque - se penchait moi comme dans la transe pour chercher la mauvaise herbe sous la glace et neige laquelle je pouvais enlever. Absurde, mais mes mains rigides, je chauffais sans cesse avec ma respiration chaude et ils creusaient plus profondément.

 

Mes mains se heurtaient tout à coup sur une plaque qui semblait être du pur or. En tremblant j'allais chercher la chose de la terre, avec cela mes oreilles n'entendaient pas sur un chuchotement dans les arbres chauves. Sur la plaque stable, quelqu'un avait immortalisé la lettre qui donnaient ensemble le suivant : "Des chapeaux toi, cette plaque n'est pas déterminé pour toi, elle fait partie aux gardes des âmes."

Je ne croyais pas en protecteurs pareils et saisissais seulement d'autant plus fermement l'objet qui scintillait dans la neige, mais à moi devenait de la minute à la minute plus sinistre.

(1. partie)

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Meike Schrut.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 05.09.2010.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Mystery" (Kurzgeschichten)

Weitere Beiträge von Meike Schrut

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

Broken dreams (21) - Meike Schrut (Experimental)
Pushing It - William Vaudrain (General)