Meike Schrut

Visages,,, il est seulement des visages

Ils ne sont pas tangibles, ne sont pas souvent pris
Pour cette raison, ils restent pour moi seulement des visages
Ou dans le sombre ou clair
Si le jour est ou la nuit
S'ils portent l'affliction ou nous sourient
Si très
Pourtant, plutôt dans une caméra.
Il est celui-là que nous admirons tôt et tard
Et avec cela parfois oublient nous-mêmes.
Cela te rend fatigué, te rend joyeux
S'ils regardent strictement ou brutalement,
Si des jeunes hommes les vieux hommes deviennent
Ou alors - encore pire - ceux-là meurent
Nous avons en vue aimer.
Je ne donne pas si sans raison mon amour
La personne que j'aime doit être déjà tangible
Si le compagnon à moi et le plus cher est pour autant que possible
Tous les jours de ma vie.
Grossièrement de manière dite : ”Comme la vie est brièvement.”
Pour cette raison, je traite avec économie mes sentiments
Ne dis pas non plus à quelqu'un : “Je t'aime!”
Je ne peux pas saisir.
Non, tu me comprends certainement faussement :
Dans l'esprit de : “Ceux-là qui semblent souvent irréels
Si tu peux appeler à peine des amis ou plus chers.”
si c'est supposé!
J'attrape à moi volontiers la pomme ou aussi la poire
Ne saisis cependant jamais du plaisir les étoiles qui ne sont pas au ciel.

 

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Meike Schrut.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 17.01.2010.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Emotions" (Gedichte)

Weitere Beiträge von Meike Schrut

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

Tiredness - Meike Schrut (Emotions)
Rainy Day - Inge Offermann (Emotions)
Boules d´argent - Rainer Tiemann (Remembrance)