Patrick Camu

La Grenouille


Cest au matin quelle la trouva, pige entre la porte-fentre et le volet roulant quelle venait dactionner pour faire entrer la lumire dans le salon. La petite grenouille, dun vert dont la pleur signifiait la dshydratation extrme que le soleil dj haut lui avait fait subir, tait assise et ne bougeait pas. Kate la dplaa de quelques centimtres du bout de sa sandale et plaignit le malheureux animal quelle crut mort, dj recouvert dune poussire qui saccumulait autour de ses membres. Mais en quilibre sur le bord arrondi du seuil de la porte-fentre, la grenouille esquissa un mouvement dune lenteur inhabituelle pour un batracien et se hissa nouveau en direction de la vitre. Envahi soudain dun sentiment de culpabilit, Kate, qui avait malencontreusement enferme cette bestiole en fermant le volet la veille, dcida quil lui fallait la sauver du sort funeste auquel elle lavait ainsi condamne. Elle courut la cuisine chercher un plat transparent quelle remplit deau, tira dun jeu de carte qui tranait sur la table du salon ce qui savra, sans quelle en ft rellement surprise, une reine de cur et se hta de revenir auprs de sa patiente. Dlicatement, elle passa la carte sous les pattes et le ventre de lanimal pour la porter sur ce palanquin improvis jusquau centre du plat rempli dun centimtre deau. La grenouille ne bougeait pas dun cil et le cur de Kate sombra lide quelle ne pourrait pas corriger sa tragique erreur de la veille. Mais mieux y regarder, elle aperut de trs lgre vaguelettes la surface de leau claire et proximit de la bouche de lanimal. Elle buvait trs doucement, assise dans la petite mare confectionne pour elle, et ce spectacle redonna instantanment espoir Kate, qui entreprit alors de trouver un coin dombre propice au bain de dame grenouille. Ce qui fut fait, au pied dun olivier distant de quelques pieds de la villa, dont le branchage assurerait encore deux bonnes heures de frache tranquillit avant que le soleil atteigne la position ! znithal e. Rgulirement, Kate quittait son transat et la lecture dun magazine fminin, dont elle se reprochait de ne pouvoir se passer lorsquelle tait en vacances, pour rejoindre la piscine prive de la verte demoiselle, qui reprenait, dfaut du poil de la bte dont elle tait totalement dpourvue, les jolies couleurs verdtres et irises propres son espce. A la quatrime visite, une heure tait passe et Kate trouva le plat vide de tout batracien. Une mouche sy battait en compagnie dun moucheron quelle ne supposa pas tre de sa ligne, mais elle douta galement que les diptres eussent dispos du corps de la grenouille meurtrie. Elle en conclut donc, en conformit avec sa nature gnreuse et douce, que la grenouille avait recouvr ses forces et bondi hors de son refuge aquatique pour vaquer ses occupations habituelles. Elle la chercha des yeux un instant dans lherbe haute, puis renona et se replongea dans le rcit des msaventures dune princesse de sang, marie contre son gr une tte couronne quelle ornait aujourdhui de cornes bien mrites. Plus tard dans laprs-midi, aprs un repas dont la richesse en graisses, sucres et protines contrevenait aux rgles quelle stait imposes depuis le printemps pour arborer en toute srnit son nouveau maillot de bain, elle dt se rsoudre une sieste. Kate naimait pas couper ainsi la journe en deux parties gales, car elle mergeait de ce sommeil intempestif plus fatigue encore et, pour tout dire, un tantinet vaseuse. En loccurrence, ce sentiment fut renforc par le vague souvenir quelle en garda de rves tranges, mlant princesses et grenouilles dans un scnario confus et, somme toute, plus que banal. Elle hsita un instant entre la douche et la piscine, pour finalement simmerger jusquau menton dans leau dun bain quelle fit couler avec trs peu deau chaude. Elle sursauta lorsquelle constata quau bord de la baignoire, entre le flacon de sels de bain et le canard en plastique dont elle navait pas su se dfaire au sortir de lenfan! ce, trn ait la grenouille verte sauve ce matin l. Se redressant lentement, elle sortit du bain aussi discrtement quelle le pt, effraye plus quelle noserait jamais ladmettre lide que le batracien et saut pour la rejoindre dans leau, plongeant peut-tre entre ses seins ou en tout autre endroit quelle celait aux regards des hommes. Sa peau perlant deau savonneuse tremblait tant de froid que de peur, et elle senroula prestement dans une serviette de bain pour combattre lun comme lautre. La grenouille navait esquiss aucun mouvement brusque, mais suivait Kate de ses petits yeux noirs et globuleux. La jeune femme quitta la salle de bain reculons, les yeux rivs sur lanimal, et ferma la porte derrire elle. Elle se hta de se vtir nouveau, couvrant son corps dun chemisier et dun pantalon parfaitement inadapts la temprature de cet t caniculaire, mais lui offrant le rconfort dune carapace textile. Elle retournait sur la terrasse pour reprendre ces esprits et concevoir le plan qui lui permettrait de chasser la grenouille de la salle de bain, sans avoir la prendre dans ses mains, lorsquelle entendit un coassement au pied de la porte-fentre. Son cur fit un bond et elle se figea devant la grenouille verte qui lui barrait la route, assise sur le seuil et lui faisant face. Elle commenait de se convaincre quil y en avait plus dune quand ses yeux lui en apportrent le sinistre dmenti. La poussire enroule autour de ses pattes ne laissait place aucun doute; ctait bien elle qui avait quitt par quel miracle? la salle de bain pour venir se placer sur son chemin. Kate se ressaisit et, comme pour faire exister en ce lieu o elle sjournait seule pour lheure une personne de confiance qui pt la conforter, dclara voix haute quelle avait d laisser la fentre de la salle de bain ouverte et quil ny avait rien l dextraordinaire. Kate referma la porte-fentre au nez de la grenouille qui semblait la narguer de lautre ct de la vitre. Elle fit de mme avec chaque fentre et ! chaque p orte de la maison, sassurant de chaque huis, vrifiant chaque accs pour quaucun ne soffrt au factieux batracien. Puis elle se saisit de la dernire uvre en date dun philosophe contemporain, dont elle apprciait autant la profondeur desprit que le physique romantique et dsuet, et se mit lire, dcide ne pas laisser la grenouille occuper plus longtemps ses penses. Plonge dans le chaos verbeux du philosophe dandy, elle dt un instant loigner louvrage de ses yeux, pour reprendre souffle aprs une phrase de treize lignes quaucune ponctuation ne venait allger, et dcouvrit cet instant que la grenouille stait installe sur la table du salon, et la regardait lire sans bouger. Le livre lui tomba des mains et elle se tassa dans le fauteuil, semblant vouloir offrir le plus petit volume possible aux yeux de lanimal. Ptrifie, Kate resta immobile un temps si long quil lui offrit loccasion de constater que la grenouille ne manifestait aucune intention visible de sauter sur elle. Elle se dtendit donc progressivement et entreprit de donner lincident une tournure conforme son esprit rationnel. A force dautosuggestion, elle finit par vaincre son apprhension naturelle et sapprocha du batracien, dont seul le goitre bougeait, au rythme de sa respiration. Centimtre par centimtre, Kate rduisit la distance entre son visage et la grenouille jusqu ce que sa vue ne lui permt plus dapprocher encore. La bte respirait vite et ses yeux ne quittaient pas ceux de la jeune femme, dont la peur avait laiss place la fascination. La bouche de la grenouille souvrit un peu et Kate craignit un instant den voir sortir la langue, quelle savait assez longue pour atteindre son visage. Les yeux de lanimal roulrent dans leurs orbites, comme en signe dun effort considrable, puis la bouche souvrit un peu plus pour laisser chapper dans un souffle: merci!

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Patrick Camu.
Verffentlicht auf e-Stories.org am 04.09.2009.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persnlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Eintrge zu lschen! Dein Kommentar erscheint ffentlich auf der Homepage - Fr private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nchster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: nderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Fairy Tales" (Kurzgeschichten)

Weitere Beitrge von Patrick Camu

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschlge an:

El Tercer Secreto - Mercedes Torija Mallo (Science-Fiction)