Karl Wiener

Entre hier et demain

 
Deux frres habitaient dans une ville loin dici. Le frre plus vieux tait un garon srieux et aimable. Il prtait mains ses parents et faisait aussi autres choses utiles. Le frre plus jeune tait lger. Pour lui la vie consistait seulement en jeu et plaisir et ne prenait rien pour srieux. Il sclipsait toujours, quand il y avait la danger de devoir aider aux parents. Bien que la manire dtre des deux frres tait tellement diffrent et personne ne croit du premier coup dil quils fussent frres, pendant lenfance et la jeunesse ils taient lis comme amis lun avec lautre. Suivant le conseil des parents tous les deux frquentaient les coles les meilleurs du pais. Le plus vieux des frres utilisait les annes dapprentissage avec application pour se prparer la vie, tandis que lautre ne dissipait pas une pense au temps qui viendra. Pour lui lcole tait rien dautre que passe-temps et divertissement.
Tous les deux les frres taient bons cavaliers, vraiment, ils taient fous de cheval. Le proverbe dit: Ainsi que le cavalier de mme le cheval. Le cheval blanc du frre plus vieux tait un animal endurant et de bon naturel. Son lavait laiss assez temps, il aurait port son cavalier jusquau bout du monde. Le frre plus jeune avait un cheval noir et fringant, qui grattait impatiemment avec ses pieds quand il sapercevait de la bride. De cette raison ils ne pouvaient jamais sortir cheval en commun, car pendant que lun tendait au trot tout droit vers son but, lautre galopait et l, et souvent il narrivait pas du tout son but.
Quand les frres taient grandis et navaient pas encore besoin de la protection de leurs parents, chacun prit son propre chemin. Le plus jeune donnait du bon temps, ftait sans cesse le jour avec beaucoup de compagnons, quil prenait pour amis. Quand largent que les parents lui avaient donn comme provisions de voyage toucha sa fin, les amis labandonnrent lun aprs lautre. Lui toutefois, il voulait continuer la fte tout jamais. Quand le soleil baissa dj vers le horizon, il monta son cheval et courut aprs le jour, qui menaait de disparatre vers louest. De cette manire il attendit que le soleil pour lui ne se couchait pas et sa vie devint un unique jour de fte. Cette vie tait toutefois trs fatigant, car le soleil faisait le tour du monde sans repos et notre ami devait le suivre afin que son jour ne prenne pas sa fin anticip.
Le frre le plus vieux aussi ntait pas fainant. Lui aussi sella son cheval et sortit dans le monde. Au contraire de son frre son chemin le menait vers lest, de ce ct-l o le soleil se lve le matin. Son chemin par la nuit noir tait difficile. Il passait des steppes sches et forts sans fin et courut le risque dtre assailli de brigands et btes froces. Mais toutes les peines et prils le ne faisaient pas perdre courage, car la pointe du jour il voulait tre arriv son but. Avant du premier rayon de soleil les oiseaux se rveillrent. La tranquillit de la nuit cda devant le gazouillement joyeux des chanteurs emplums. Le cheval sbroua plein despoir. Son haleine chaude fit lever vapeur dans lair frais du matin. Le chevalier aussi tait plein de curiosit de cela que le jour entranera. Quand il tait arriv la lisire du bois, devant ses yeux sentendaient champs et prairie clairs du soleil. Au loin brillaient les tours dune ville. Le son des cloches le souhaitrent la bienvenue. Le but du chemin fatigant avait valu la peine, il tait arriv en lendemain. Au contraire son frre, celui encore chassait sans repos au jour dhier.

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Karl Wiener.
Verffentlicht auf e-Stories.org am 01.01.2008.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persnlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Eintrge zu lschen! Dein Kommentar erscheint ffentlich auf der Homepage - Fr private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nchster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: nderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Fairy Tales" (Kurzgeschichten)

Weitere Beitrge von Karl Wiener

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschlge an:

The prince - Karl Wiener (Fairy Tales)
A Long, Dry Season - William Vaudrain (Life)