Samuelle Tomé

LA MAISON DE L´ECRIVAIN

Celle d'Yves Lecerf
 
 
L'écrivain c'est une drôle de chose, un drôle de sujet. C'est aussin un si gros livre dans la tête ou un rien de papiers épars. L'écrivain comme Yves c'est l'ethnologue du pauvre, royal devant un rêve, le parquet blanc de feuilles. Une maison qui a survécue au souci. Et il montrait que l'intelligence resterait articficielle ; se lassait de le répéter, parce qu'il n'en faisait pas un arrête sur image.
L'écrivain Yves, c'était une vie, une ruche à cogiter entre le café qu'il terminait et celui qu'il surveillait. C'était une vie, qu'elle soit manquée ou non; ce n'est pas là l'histoire. C'était tenter de rassembler les morceaux, sachant que le puzzle ne serait pas entier. Pour l'écrivain, c'était aimer le monde, s'en poser des questions, chercher des remèdes pour le temps et les croire utiles alors qu'ils sont essentiels, là où on ne le voyait pas, croyait pas, voulait peut-être pas. On n'en fera pas une maladie. La mort est en trop bonne santé.
Yves Lecerf était un écrivain (c'est l'imparfait utilisé, mais qui indique comment ça marche, oublie comment ça tombe, mais tien à un morceau d'éternité). Chez Yves penser était une manie, tout le temps, n'importe quoi, obstiné à comprendre allez savoir pourquoi... Chercher était son hobby et rendre son âme à chacun sans faire de vagues.
Yves écrivain? Un homme qui a mal là, vivant dans la peur comme si elle l'abritait autant qu'unigloo. Et brave, courageux, choisissez. Du monde il faisait un herbier, décelait les tiges, les branches et les surgeons.
Alors l'astrologie pour les mauvaises nouvelles des étoiles, là les tarots, ici le Ti-King, fidèle allié. Au milieu les ordinateurs toujours en veille, toutes générations confondues, jusqu'aux souris. Et il disait: "Quand il y a souris, la souricière n'est pas loin." Chasseur de pièges.
Généreux? C'est un pléonasme. Il est un homme bon, même se trompant. Il a vécu comme un écrivain qui se serait égaré du temps qu'on lui prenait et qu'il laissait prendre. Il a fait un grand livre que d'aucuns cherchent et qui n'ont pas compris. Le livre reste ouvert, c'est la promesse qui l'a dit, mon vieil ami.
 
Yves Lecerf est mort le 22 novembre 1995
 
 

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Samuelle Tomé.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 30.11.2006.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Life" (Kurzgeschichten)

Weitere Beiträge von Samuelle Tomé

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

La guerre des fous - Samuelle Tomé (Life)
A Long, Dry Season - William Vaudrain (Life)
Pushing It - William Vaudrain (General)