Massimiliano Badiali

MANIFESTE DU LABYRINTHISME


MANIFESTE DU LABYRINTHISME 
Fondé par
Massimiliano Badiali, Lelia Burroni, Valentina Badiali, Rita Carioti,
Marco Francalacci, Barbara Cantelli, Denny Bonicolini, Isania Forgione,
Maria Roberta Presenti, Michele Moricci, Alessandro Testa,
Giovanna Garzia, Maria Grazia Masi, Maria Letizia Filomeno,
Luca Antonio Callegaro, Carmen Di Lorenzo.......

LABYRINTHISME: MOUVEMENT ARTISTIQUE-LITTERAIRE

ET VISION ESTHATIQUE-COGNITIVE-THERAPEUTIQUE DE L'ART

Le labyrinthisme n’est qu’une courante artistique et littéraire, mais il est aussi une manière de concevoir la vie à travers l’art. Du moment que l’homme moderne s’est inevitablement rentranché dans son propre labyrinthe intérieur, entavé par le mal de vivre, l’art doit se poser comme moyen cognitif et thérapeutique pour faire sortir le je du labyrinthe. L’écrivain, le poète, l’artiste et l’homme commun sont désormais des héros schizoides et dissociés, irresolus "Ulysses", hacelés par leurs sentiments intérieurs . C’est la "deiection de l’y-être" à poser l’homme dans une perspective sans réferénces physiques et possibiliste, dans une atteinte stagnante et anulaire, incarnation d’une existence continuellement deludée, dont les dimensions espace-temps conduisent inévitablement au rien. La solitude et l’incommunicabilité rendent l’homme moderne monade: par rapport au temps chronologique ou temps de production, l’art doit s’adresser à l’instant de la coscience.

La vie est, en effet, un monde fermé, anulare, délirant entre des souvenirs, opprimé d’un sens de clôture qui naît de l’isolement et de l’espace ambigu qui est perçu comme quelque chose de suffoquant où l’horizon, en outre, apparaît au bord de deux vorages, celle du dédale extérieur  (ou monde), celle du dédale intérieur (ou je).

La perte de la surface affronte l’inéluctabilité de la mort, les effets du chaos e de la contraddiction, impénetrables témoins du réeel.

Si le monde est un magme absurde, informe et contraddictoire, à caude l’extrême illogicité des événements auxquels l’homme est soumis, in brevis la Weltaschauung du Labyrinthisme propose l’aventure du labyrinthe qui devient l’histoire de celui qui remonte à la surface du dédale de la personnalité et qui devient conscient de son propre inconscient.

Seulement celui qui connaît et libère l’inconscient du labyrinthe, abandonne le moutonisme idéologique. Celui qui n’arrête pas sa vie, en utilisant masques pour exorciser la doleur, comprend et accepte que l'existence est noeud gordien sans queue ni tête.  Découvrir le chemin libératoire qui conduit à la sortie du labyrinthe signifie connaître aussi le parcours conoscere  qui conduit au centre qui symbolise l'unité absolue et l'emancipation de l'Es.

Le Labyrinthisme est une vision de la vie à travers l’art, qui doit libérer l’homme du domaine de son Super-Ego.

Le Labyrinthisme est une courante in fieri qui attend la contribution de poètes, écrivains, peintres, artistes, photographes et acteurs qui expriment à travers l’art la rédemption du labyrinthe.

L'art est le fil d'Arianne qui permet l'exode du labyrinthe.

prof. Massimiliano Badiali

 

ECRITURE DANS LE LABYRINTHE 

« J'écris pour me connaître précisément et en me connaissant essayer de comprendre les autres. Je ne me vois pas. Je n'arrive pas à imaginer  ni comment je suis ni même ce que je veux être, j'essaie de le deviner et c'est pour ça que j'écris. »
Le Clezio Jean-Marie-Gustave

 

Ecrire est pour moi déciffrer mon propre labyrinthe, mon inconscient. Un inconscient personel qui peut aussi ne pas être compris ou bien ne pas considerer par le lecteur qui est maitre de la lecture, comme Pennac nous
enseigne. Au miroir je me dis: "Pouquoi j'écris?". Voilà la seule vérité: chaque auteur est esclave de son propre égotisme triste, mélancholique, ironique etc.., mais l'écriture est mirroir qui devient réel dans l'intérprétation du lecteur. Voilà ce qu'il reste à l'écrivain: un témoignage d'une réalité possible, d'une aventure existentielle que le lecteur peut aussi continuer, inventer, imaginer
                                                                             Massimiliano Badiali
 

 

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Massimiliano Badiali.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 09.11.2006.

 

Leserkommentare (1)

Alle Leserkommentare anzeigen!

Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"General" (Kurzgeschichten)

Weitere Beiträge von Massimiliano Badiali

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

OLOCAUSTO UN INCOMPRENSIBILE STERMINIO 27 GENNAIO 2008 AREZZO - Massimiliano Badiali (General)
Pushing It - William Vaudrain (General)
El Tercer Secreto - Mercedes Torija Maíllo (Science-Fiction)