Patrice Faubert

La censure des censures

Il y a la censure fasciste
Il y a la censure islamiste
Il y a la censure gauchiste
Il y a la censure stalinienne
Il y a la censure démocrate
Il y a la censure technocrate
Il y a la censure anarchiste
Il y a la censure pacifiste
Il y a la censure informatique
Il y a la censure économique
Il y a la censure de la littérature
Il y a la censure de l'autocensure
Il y a la censure journalistique
Il y a la censure scientifique
Il y a la censure religieuse
Il y a la censure technologique
Il y a la censure idéologique
Il y a la censure cinématographique
Il y a la censure poétique
Il y a la censure industrielle
Il y a la censure télévisuelle
Il y a la censure informationnelle
C'est toujours le même mouvement
De l'individu à tout gouvernement
Tout ce qui n'est pas conforme
Et que l'on ne peut ranger, car informe
Est toujours censuré ou ignoré
Car toute idéologie est psychorigide
En sexualité, elle serait frigide
Car toute religion est psychorigide
En sexualité, elle serait frigide
Mais monsieur, sans aucune censure
Cela serait un carnage, cela est sûr !
Comme dire, que c'est en France
Où le fascisme prend sa source
Comme dire, que c'est en France
Ou historiquement, que le racisme fiche la frousse
Mais au cachot
Sont certaines évidences
Il faut croire que certains mots
Sont pires que la purulence
Toute idéologie est une censure
Toute religion est une censure
Tout militant est un censeur
Tout modérateur est un censeur
Tout religieux est un censeur
C'est le grand parti de la censure !
La censure de toutes les censures
C'est encore en France
Qu'elle s'exerce le mieux
Pour faire taire les gueux
Qui comme moi, sont sans aucune finance
La censure, subtile ou manifeste
Est trop bête, pour faire la fête !
Et si rien ne change jamais
C'est que tout est pareil
A très peu de choses près
Les femmes et hommes censeurs boivent le même soleil
Toutes les censures se valent
Elle vont toutes au même bal
Et même les plus belles
Des plus laides, sont jumelles
Toute idéologie est conservatrice
Toute religion est conservatrice
Tous les militants sont des conservateurs
De n'importe quel bord
De n'importe quel port
Avec ou sans saveur
La vraie révolution est ailleurs
Et à défaut
De savoir ce qu'elle est
Au moins, elle sait, ce qu'elle n'est pas
Et nous n'en faisons
Aucunement partie
Et pour oser le dire
Il ne faut craindre aucun ennemi !
Non vraiment, moi, toi, lui
Nous n'en faisons pas partie
C'est toujours de la blablalogie
De la révolution restreinte finie
Et non pas de la seule vraie poésie
De la révolution généralisée infinie
 
Patrice Faubert (2012) puète, pouète, peuète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "
 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Patrice Faubert.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 03.08.2017.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Politics & Society" (Gedichte)

Weitere Beiträge von Patrice Faubert

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

Morlocks et coquillards - Patrice Faubert (Politics & Society)
Birds of Paradise - Inge Hornisch (General)