Karl Wiener

Le concert des grenouilles

 
Tous les soirs, de la grenouillère,
on sentit un fort concert.
Le bruit ressemble à rire strident,
mais les grenouilles le prennent pour chant.
À cet endroit, dans la mare boueuse,
vivait aussi une nigaude vaniteuse
qui se prit pour une grande chanteuse.
Quand les autres ont fini leur chant,
sa voix résonne toujours plus longtemps.
 
Une cigogne gloutonne a entendu
le coassement et est venue
à pas de loup sur ses échasses
pour manger la grenouille qui coasse.
Les habitantes de la grenouillère
savent que les cigognes considèrent
leurs cuisses comme un régal délicieux
et avant que l’oiseau ait comblé ses vœux,
dans l’eau profonde, elles ont plongés.
 
Seulement l’amie, la grande gueule,
reste sur la rive, elle est toute seule.
Elle gonfle sa poche de gorge et proclame
comme elle défiera la méchante infâme :
« Je ne la crains pas, la cigogne perfide.
Au cas où elle viendrait, cette créature sordide,
j’arracherai ses plumes sans hésiter
et puis dans l'eau je la pousserai
où elle doit se noyer".
 
Quand elle leva ses yeux vers le haut,
elle s’effraya et tomba dans l’eau,
de même que ses congénères,
la tête la première.
Bien que sa vie soit menacée,
elle s’échappa cette fois de la mort assurée,
et la cigogne gloutonne guetta en vain
aujourd'hui sa proie assez certaine.
 
La grande gueule émergea la dernière,
son visage encore pâle, de la grenouillère.
Cette fois, elle s’échappa du grand danger,
de tous ses membres elle avait tremblé
et n’était pas prête de bouger.
Elle croyait à peine à son bonheur
et prit la chose à son cœur.
Au clair de lune, tous les soirs,
on ne peut plus percevoir sa voix.
 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Karl Wiener.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 30.05.2017.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"General" (Gedichte)

Weitere Beiträge von Karl Wiener

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

Contatti con gli occhi - Karl Wiener (General)
Chinese Garden - Inge Hornisch (General)
Le isole della pace (Übersetzung von Inseln der Ruhe) - Ursula Mori (Life)