Patrice Faubert

Prêt-à-porter du prêt-à-penser

Le prêt-à-penser
De l'idéologie
Est le prêt-à-porter
De toute idéologie
Le prêt-à-porter
Du gauchisme
Est son prêt-à-penser
Le prêt-à-penser
Du fascisme
Est son prêt-à-porter
Toute idéologie
A son prêt-à-porter
A son prêt-à-penser
Toute religion
A son prêt-à-porter
A son prêt-à-penser
L'être humain
Pense avoir tout compris
L'être humain
En fait, n'a rien compris
Toi, moi, eux, elles, lui
La plupart des militantes et militants
Sont des dominantes et dominants
Des futurs Staline
Pour l'extrême gauche du capital
Des futurs Hitler
Pour l'extrême droite du capital
Le capitalisme
A besoin du gauchisme
Le capitalisme
A besoin du fascisme
Le capitalisme
A besoin du stalinisme
Qui ont les mêmes boutiques
Les mêmes banques, le même fric
Dans les manifestations
Qui se prétendent antifascistes
Il y a de tout, beaucoup de rien
Tout le monde s'utilise, c'est vilain
Tout le monde s'instrumentalise, c'est pas bien
Et même des fascistes antifascistes
Et même des racistes antiracistes
Le capitalisme aime les mélanges
Le capitalisme aime ce qui l'arrange
Une vraie manifestation antifasciste
Serait contre le stalinisme
Serait contre le gauchisme
Serait contre le fascisme
Et elle serait interdite
L'armée mobilisée, contre cette manifestation inédite
Toute idéologie est fasciste
Toute idéologie est raciste
Car elle est l'habit
De prêt-à-porter
De tous les conformismes
Car elle est le conditionnement
Du prêt-à-penser
Et de ses narcissismes
Tout le monde dans l'erreur
Tout le monde dans la terreur
Le manifestant
Est un élément de la statistique
Au capital, il est un moustique
C'est une pression de sélection
Instrumentalisée pour les élections
La politique défend sa logique
L'organisation défend sa boutique
Ainsi deux femmes ont démissionné
De la fédération anarchiste, bureaucratisée
Au congrès national 2013, chaque année renouvelé
Dénonçant l'anarcho-patriarcat et le sexisme
Suite à cela, elles furent menacées et insultées
Mais le féminisme est une idéologie
Qui est l'idéologie du féminisme
Toute idéologie
Est une guerre
La guerre de l'idéologie
Qui est toujours l'idéologie de la guerre
La dominance de l'idéologie
Est toujours l'idéologie de la dominance
La manifestation de l'idéologie
Est l'idéologie de la manifestation
Nous ne sommes que les autres
Nous n'avons que les idées des autres
Pourtant
Qui admet que les autres sont sa source ?
Pourtant
Qui convient que les autres sont sa frousse ?
L'idéologie est une brousse
Lionnes, hyènes, vautours, dans sa trousse
L'idéologie politique et religieuse
Avec ses corporations mafieuses
La prétention de l'idéologie
N'est que l'idéologie de la prétention
Laissez-moi en rire, rire, rire
Laissez-moi l'écrire, l'écrire, l'écrire
Laissez-moi le dire, le dire, le dire
Il faut être de nulle part
De tout dire, n'être point avare
Même et surtout s'il est trop tard !
Rares sont les êtres humains
Qui disent que les autres les enrichissent
Que sans eux et elles, ils et elles, ne sauraient rien
Mais jouer les gros bras, cela fait bien
Je me suis fait tout seul
J'ai tout appris tout seul
Au soleil, sous un parasol, c'est idiot
C'est malhonnête, crétin, et totalement faux !
Les autres nous apprennent
A marcher, à parler
Les autres nous apprennent
Par leurs écrits, par leurs dits
Mais l'idéologie nie
Que c'est une idéologie
Comme la bureaucratie nie
Qu'elle est une bureaucratie
Comme le gauchiste, l'anarchiste, le fasciste
Comme le stalinien, le nazi, la nihiliste
Nous sommes
Ce qu'est l'humanité
Et l'humanité
Est ce que nous sommes
Par leurs écrits, par leurs dits
Ce que tu sais
Je le sais
Ce que je sais
Tu le sais
Il suffit d'être attentif, partout, cela est !
Nos vraies motivations
Sont scotomisées, elles se jouent de nous
De belles actions, de beaux discours
Qui ne sont que de la prétention
De la recherche de gratification
Comme les récompensés du système
Que tous et toutes aiment
Le chien dressé ne mord pas son maître
Quand il est sa raison d'être
Plus aucune raison d'agressivité
Même pas besoin de la détourner
Contre un système
Qui vous récompense
Aucune tentation d'être agressif ou agressive
Or toute idéologie
Politique, religieuse,et même d'anarchie
A toujours son paradis
Ses biens pas forcément immobiliers
Ses femmes pour ceux qui savent briller
Toujours des gratifications
Toujours des conditions
Ce sont tous les autres en moi
Qui m'écrivent
Ce sont toutes les autres en moi
Qui m'inscrivent
Tout ce que j'ai lu
Tout ce que j'ai vu
Tout ce que j'ai entendu
Tout ce qui m'a plu
Je suis ce que j'entends
Je suis ce que je comprends
Je suis ce que je lis
Toi, moi, eux, elles, lui
Tout le reste est vantardise
Tout le reste est couardise
Sacrée rigolade, colossale hypocrisie !
Notre égo est si lourd
Toujours en chasse à courre
Chacun et chacune dans sa tour
Toutes les idéologies et religions sont fragmentées
Pour mieux unifier le capital
Car le capital a ses religions et idéologies
Qui sont les religions et idéologies du capital
 
Patrice Faubert ( 2013 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Patrice Faubert.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 16.09.2016.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Politics & Society" (Gedichte)

Weitere Beiträge von Patrice Faubert

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

Croissance de l'idéologie - Patrice Faubert (Politics & Society)
Candle of Time - Inge Hornisch (Life)