Patrice Faubert

Encodage de l´encéphale, encodage du capital

" Je continuerai à crier que tous les capitalistes sont des ordures, des saloperies, et
je suis particulièrement déçu qu'aujourd'hui on ne s'occupe pas mieux d'eux au
niveau du peuple. "

Avocat Bernard Ripert

J'ai un gros défaut
En ce temps où règne le faux
Je parle de trop
Je me confie trop vite
Alors que tout le monde s'évite
On ne sait plus qui est qui
C'est là l'intérêt de l'oligarchie
L'on ne peut plus être spontané
Au premier venu, se raconter
Cela ne se fait plus
Cela est très mal perçu
Vous êtes le malotru
Tant de gens, pourtant, rencontrés dans la rue
Dans les manifestations, ou en se promenant
Pour mon cas, même si cela paraît étonnant
Mais tout est bien verrouillé maintenant
Des autres, de l'autre, tout le monde est méfiant
Avant
L'on allait boire un verre
Chez soi, sans passer pour une folle ou un fou
Pas besoin d'un banc ou du bistrot
Une rencontre d'errance y suffisait, c'était rigolo
C'est devenu rare, c'est ballot
Le capital a tout faux
Le capital est un salaud !
De l'épigénétique
Et de sa partition
De l'épigénétique
Chaque être humain en est l'interprétation
Mais tout est avant tout socioculturel
Avant tout conjectural, avant tout conjoncturel
Des femmes et de leur flux menstruel
Qui se coordonne collectif quand elles vivent entre elles
Comme dans des dortoirs
Synchronisation des cycles, facile à croire
Car c'est dans la sueur
Que des molécules régulent cette heure
Et c'est d'ailleurs
Aussi dans la sueur
Que des molécules règlent la peur
Encodage cérébral
En vérité, encodage par le capital
Trajet du mot dans le cerveau
Trajet du capital dans le cerveau
Les mots du capital
Le capital des mots
Tout cela s'organisant
Dans même ceux et celles, le détestant !
Le système du capital
Fait du capital, le système
Traduisant
Le système du langage
Le système de la vision
Le système de la lecture
Avec toutes les cellules spécialisées
Mais par le capital, tout cela est codé
En 1882 ( 1849 - 1917 ) Jules Dejerine, un savant
Déjà, en étudiant le cerveau d'un patient
Qui à l'encéphale eut un accident
Incapacitant la reconnaissance des mots
Mettant en évidence, une zone spécialisée du cerveau
C'est donc de moindre mystère
Partout, nulle part, c'est peu ordinaire
La structure moléculaire
D'une substance odorante dans l'air
Prédiction de son odeur
Ou de sentir une odeur
Prédiction de sa structure moléculaire
Pas de réponse, tout reste à faire
Comme pour une société vraiment révolutionnaire
De toutes nos faussetés, il faut se défaire !
Car, nous ne savons rien
Et le dernier niveau d'organisation sera toujours si loin
Il reste 5 à 80 millions d'insectes à décrire
Ils façonnent notre planète sans jamais médire
Et 9 espèces sur dix sont des insectes
Se contentant d'être, pas si bêtes
Déjà sur la Terre, il y a 400 à 500 millions d'années
Des leçons, ils pourraient nous donner
Et à toutes les extinctions, ils surent résister
Sauf la mer, à tous les milieux, s'adapter
Dominant l'espace aérien pendant 150 millions d'années
Invisibles bestioles à six pattes, de peu d'évidence
Pourtant, 40.000 espèces d'insectes, rien qu'en France
Chez eux, pas de réfugiés, comme chez nous
Ils sont beaucoup moins fous
Dans le monde, 17 millions de réfugiés
De déplacés, de gens obligés de migrer
Chaque personne passant
C'est une moyenne, 17 années dans un camp
Au mieux sous une tente
L'organisation du capital est démente
Aussi, il faut tout déconstruire, révolution permanente
Car le monde est bel et bien nazi
Dans son horreur, il y a même une hiérarchie
Tout se répétant, jamais cela n'est fini
Tout y étant de l'absurdité, de la tragédie
Appel aux vivantes, appel aux vivants
Il est peut-être encore temps
Chaque individu doit se soulever
Chaque ville doit se soulever
Chaque pays doit se soulever
Le monde entier doit se soulever
Pour vraiment et réellement l'égalité
Pour vraiment et réellement la liberté
Pour vraiment et réellement la fraternité
Pour un nouveau monde, créer !
 
 Patrice Faubert ( 2016 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "
 
 
 
 
 
 

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Patrice Faubert.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 19.06.2016.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Politics & Society" (Gedichte)

Weitere Beiträge von Patrice Faubert

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

La prison du monde - Patrice Faubert (Politics & Society)
RENAISSANCE - Mani Junio (General)