Patrice Faubert

De l´incendie du Reichstag à l´hôpital Necker

" Oui, supermobilisation, pour l'hôpital Necker, je suis quasi sûre que ça été fait par ces pourris de flics fascistes pour retourner l'opinion publique contre les manifestants et les manifestantes, on connait leurs méthodes . "

Tara Nikolitch ( née en 1953 ) anartiste plasticienne

En effet
C'est le livre des provocations policières, c'est un fait
Des fascistes à la solde du parti réactionnaire
Du parti national socialiste au pouvoir, c'est clair
Des fascistes au service des flics
Des flics au service des fascistes
Des prétextes pour pouvoir interdire toute manifestation
L'incendie ( 27 au 28 février 1933 ) du Reichstag en réédition
Le capital ne recule devant aucune provocation
Car à la manifestation parisienne du mardi 14 juin 2016
Autant de monde, sinon plus, que contre le CPE, en 2006
J'étais présent dans les deux manifestations
Dans le cortège de la CNT, nombreuses et nombreux, nous étions
Des centaines de milliers de personnes
Dont les cris d'indignation, encore, dans les rues, résonnent
Les casseurs, en fait, des révolutionnaires, ne cassent pas n'importe quoi
Les casseurs véritables sont au gouvernement, leur politique en fait foi
Tout gouvernement casse la vie des gens
Tout gouvernement gâche la vie des gens
Et dès qu'un syndicat remue un peu
Et dès qu'un syndicat ne joue plus le jeu
Collaboration gouvernementale
Collaboration fasciste libérale
Il est accusé de tous les maux
Plus rien il ne vaut
Plus que jamais, il faut se révolter
Plus que jamais, il faut tout contester
Plus que jamais, il faut tout bloquer
Perturber les grandes manifestations sportives
Le fric et le dopage ne les rendent pas festives
Il suffirait
Une centaine de personnes envahissant un stade
Il suffirait
Une centaine de personnes paralysant le Tour de France, devenu fade
Il suffirait
Facile à dire, en effet
 Donc
La police nous parle tous les soirs
C'est tout ce que nous avons à boire
Donc, l'armée nous parle tous les jours
Radio, télévision, journaux, sa basse-cour
Journalistes policiers, artistes policiers, scientifiques policiers
Pour la soumission à l'autorité
Pour tout pouvoir le conforter
Et toutes les écoles au service du marché
Et tous les lycées, les universités, au service du marché
Des enseignantes policières, des enseignants policiers
Pour apprendre à obéir, il s'agit de bien dresser
Tout cela est pire que de la complicité
Tout cela c'est justement le marché
Les fonctionnaires du capital
Le capital des fonctionnaires
Des agents de la société spectaculaire marchande techno-industrielle
La compétition n'est jamais contestée ni même envisagée
Car c'est là, le fonctionnement même de la société !
Il faut par exemple, avoir de bonnes notes à l'école
Pour s'élever dans une hiérarchie, devenir idole
Devenir un homme politique, une femme politique
Toute une pourriture répugnante, infâme clique
Le fascisme libéral ne veut plus être contesté
Par la désinformation, la provocation, il veut être plébiscité
Interdiction de critiquer, il faut la fermer
Le cul des présidents, il faut lécher
Voilà bien là de véritables méchants
Dans les manifestations, gentils sont les gens
Et même les soi-disant casseurs
Qui ne cassent pas grand-chose, ô malheur
Comme la gueule aux gens de pouvoir, ô bonheur
Mais l'on fait ce que l'on peut
Dans l'écriture, facile de prendre le pieu
Le pouvoir met le peuple plus bas que terre
Et tout pouvoir est fasciste et réactionnaire
La nouvelle idéalité révolutionnaire
De tout pouvoir voudra se défaire !

" Et puis, dans le plus grand silence, les matons ont obtenu la dotation d'armes... ça promet ! Urvoas a lancé un appel d'offres le 31 mars dernier pour armer les matons. Cela fait longtemps que leurs syndicats demandaient de ressembler à leurs collègues de la police : c'est chose faite. Ils vont avoir à leur disposition : 265.000 munitions de calibre 12 en caoutchouc ou autre : 40.000 projectiles en sachets, chaussettes balistiques flexibles : 2297 dispositifs balistiques de dispersion de type grenade à main : 140 fusils à pompe à répétition de calibre 12 mm : 12.767 bâtons télescopiques de défense avec corps de frappe en acier : 240 boucliers : 1472 menottes : 733 chaînes de conduite de chevilles : 2563 aérosols incapacitants. "

L'envolée ( juin 2016 ) pour en finir avec toutes les prisons

Le capital est une paire de menottes
Le gâchis permanent est sa seule grotte
Si les gens savaient
Tous les pouvoirs trembleraient
Si les gens savaient
Ils deviendraient révolutionnaires
Si les gens savaient
Tous les réactionnaires, toutes les réactionnaires
Tous les fascistes, toutes les fascistes
De gauche, d'extrême gauche
De droite, d'extrême droite
Se cacheraient, se sauveraient
Mort au faux, vive le vrai !
Comme tout ce qui est
Le syndicalisme est ce qu'on en fait
De combat ou de cogestion, c'est un autre effet
La CNT de combat des anarchistes espagnols
Qui étaient des millions contre les guignols
S'infiltrant partout, commettant des erreurs
Mais dans la rue dès la première heure
Honneur à ceux et celles qui se révoltent
Jeunes, vieux, vieilles, enfants, toutes notes
Malgré les provocations policières
Cela n'est évidemment pas d'hier
De nos jours, de Paris, c'est l'hôpital Necker
La contestation il faut la faire taire
Comme aujourd'hui, demain, hier
Mon refrain
Tout gouvernement est réactionnaire
Il est au service du capital, il le sert
Pour dans une manif, en faire un concert
Mais des tas de gens sont lobotomisés
Par toute une propagande télévisée
De toute conscience le spectateur est privé
De toute conscience la spectatrice est privée
Nos vies sont confisquées par les banquiers
Nos vies sont confisquées par la propriété
Riches ou pauvres, nous aurions tout à gagner
D'abolir l'argent, le salariat, les bourgeoisies, le prolétariat
D'abolir même les syndicats
D'abolir toutes les hiérarchies
Tout ce qui nous conchie
Tout ce qui n'est pas la vie
Plus aucun papier, sans âge, sans rivalité
La fin de tout ce qui est séparé
Enfin le règne des affinités
Pour que débute l'amour et l'amitié
Pour que l'on commence vraiment à communiquer !

Patrice Faubert ( 2016 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur  hiway.fr "












 

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Patrice Faubert.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 16.06.2016.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Politics & Society" (Gedichte)

Weitere Beiträge von Patrice Faubert

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

J´annonce - Patrice Faubert (Love & Romance)
Silent Mood - Inge Hornisch (Love & Romance)