Patrice Faubert

La loi de compensation

La loi de compensation
Est inhérente à la fragmentation
Nous avons droit à ceci
Nous n'avons pas droit à cela
Nous avons une maison
Nous venons de perdre notre emploi
Ce qui nous met dans l'effroi
Nous habitons dehors, il fait froid
Nous avons à peine un métier
Et juste de quoi manger
Notre mari est riche
Mais au lit, très chiche
Il n'a pas le temps
Il est orgastiquement impuissant
Notre femme est pauvre
Mais elle sait nous faire jouir
Dans le sexe, nous faire fuir
C'est la loi de compensation
Où tout résulte de la fragmentation
Nous aurons toujours ceci
Nous n'aurons jamais cela
Cela fait nos amis
Cela fait nos amours
Pour un jour ou pour toujours
Chaque classe sociale
Avec son conformisme
Avec son rigorisme
Chaque catégorie sociale
Avec son chemin tout tracé
De la virgule au point, tout est déterminé !
La chance
Est l'opium du pauvre
Dans la richesse, elle est déguisée
L'argent ouvre les sexes
L'argent va à la messe
Comme l'amour et son tiroir caisse
Les gens ne veulent pas travailler
Mais de l'argent, pour pouvoir survivre et manger
Notre voiture est en panne
Mais notre femme a de belles cannes
Et la boulangère, si elle est, réactionnaire
Et qu'étant homme, vous avez les cheveux longs
Vous dira " Bonjour madame ", de sa bêtise pas légère
Et vous lui répondrez "Bonjour monsieur ", du même air !
Si elle le pouvait, elle vous tondrait
Son accès d'humiliation, est sa compensation
Mais c'est plus rigolo que la télévision
Et d'une grande distraction
C'est la France, toute en réaction !
De la vérité, de la liberté, elle veut l'extermination !
Les journalistes qui pissent des mensonges
Et une mauvaise conscience, qui jamais, ne les ronge
Ils et elles, sont payés, pour se taire
Pour faire accepter les misères
Ils et elles, ont des enfants, une femme, une maison
C'est l'oubli de la reptation, leur loi de compensation
Dans la loi de compensation
Tous et toutes, un lot de consolation !
Nous voudrions tuer, ceux et celles
Qui ne pensent pas comme nous
Nous sommes le tyran, nous sommes le fou
De toutes les pensées actuelles
Nous voudrions casser la gueule
A tous ceux et toutes celles
Qui ne vivent pas comme nous, les veules
Et nous le faisons
Dès que nous le pouvons
Des guerres, des guerres, jamais, nous ne changeons !
Une personne meurt dans la fadeur
Une personne naît dans la faveur
Une personne naît dans le bonheur
Une personne meurt dans le malheur
C'est la loi de compensation
Que conditionne la fragmentation
Si nous avons ceci
Nous n'avons pas cela
Notre femme est belle, mais elle boit
Notre mari est fortuné, mais il a une jambe de bois
Notre compagnon est beau, mais il est pauvre
Notre compagne est malade, mais elle a une voiture
Et tous les autres cas de figure
Du simple au complexe, sans aucune mesure
La loi de compensation
Peut ainsi équilibrer, tous les déséquilibres
Mais aussi, elle échoue toutes les révolutions
Qui sont prisonnières de la fragmentation
La loi de compensation est locale
Elle n'est jamais révolution globale
Nous les humains
Nous ne nous aimons pas
Partout, l'inégalité, toujours des biens
Et la surpopulation, contre cela, ne fait rien !
Les amours, les amitiés, des illusions
Pauvres ou riches, de la contrefaçon !
Les chasseurs avec les pêcheurs
Les pêcheurs avec les chasseurs
Les charcutiers avec les charcutières
Les policiers avec les policières
Les poètes avec les poètes
Les peintres avec les peintres
Les fascistes avec les fascistes
Les fous avec les folles
Les naturistes avec les naturistes
Les textiles avec les textiles
Les truands avec les truands
Les ouvriers avec les ouvriers
Les patrons avec les patrons
Et tout est ainsi
Dans un monde sans aucune vie
Et parfois, quelques mélanges
Quand le démon se fait ange
C'est la loi de compensation
La loi de séparation
Pour que rien ne change
La loi de compensation, toujours dans les louanges !
Il n'y a ni chance, ni malchance
Simplement des catégories et classes sociales
Dans toutes leurs confidences
Mais, c'est toujours la même danse !
L'aliénation de la compensation
Est la compensation de l'aliénation
Tous les attentats, toutes les créations
Du passé, à venir, en sont la traduction
Et toutes les contestations
En sont la régulation
Par la loi de compensation
La loi de compensation
Fait l'identification, fait la sublimation
Le spectacle de la vie
N'est que la vie du spectacle
L'acteur, le peintre, le poète, le savant, le militant
Le cinéaste, le gangster, le salarié, le commerçant, l'enseignant
Sont la loi de compensation
Nos vies sont totalement aliénées
Et nos roues de secours, sublimées
Par l'absence de vie, compensée !
Si nous avons ceci
Nous n'avons pas cela
La loi de compensation
Est jumelle de la fragmentation
Qui nous isole
Qui toujours nous désole
Et qui jamais ne rigole !
Mais nous ne l'entendons pas
A nos oreilles, signifiant, cela n'est pas
C'est comme une langue étrangère
A nos compréhensions, cela passe au travers !
La loi de compensation
Dans la politique, a toutes les compositions
Le visage de toutes les fragmentations
Partout, où la vie est bafouée
Par quelque chose, il faut compenser !
Si nous avons ceci
Nous ne pouvons avoir cela
Et en toutes choses, nous nous contentons
De ce que nous avons
Et dans les illusions, nous sublimons
C'est la loi de compensation
 
 Patrice Faubert (2013) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Patrice Faubert.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 11.06.2016.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Politics & Society" (Gedichte)

Weitere Beiträge von Patrice Faubert

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

Le carré des indigents ou la fosse commune - Patrice Faubert (Philosophical)
Growth - Inge Hornisch (General)