Patrice Faubert

49-3, la valse des sous-merdes

Sur Mars
C'est à 0 degré que l'eau se met à bouillir
Encore une question de pression, cela va sans dire
Pas besoin de 49-3 !
Dans tout l'Univers, la répétition
De diverses pressions en interaction
L'interaction des diverses pressions
Du politique à l'économique
Du physiologique au psychologique
Comme pour les comportements
L'interaction de ce qui s'apprend
Et c'est le bio industriel
Qui se fait la part belle
Avec nos sacs biologiques
En fait, encore de l'emballage pétrochimique
Pas besoin de 49-3 !
40 pour cent de la matière première
C'est pas moi qui exagère
Et donc des hydrocarbures
Mais le faux bio dit je le jure
Et si nos sols sont pollués
Le bio est forcément aussi contaminé
Par l'air, par l'eau, par divers produits
Le système a des effets collatéraux, c'est ainsi
Pas besoin de 49-3 !
C'est sur la Terre
Qu'il aurait fallu miser
Au lieu de la rendre inhabitable
En ruinant ou en gâchant son biotope
Pour cela, le capitalisme est au top
Ainsi, le prix de l'image sur la Lune
170 milliards de dollars, elle revint chère, la Lune !
Forcément
400.000 ingénieurs et techniciens
Ce fut un très grand machin
Donc, beaucoup d'argent, beaucoup de moyens
Des gens qu'il fallut bien payer
Pendant des années, sur ce projet lunaire, il fallut travailler
Pas besoin de 49-3 !
Mais les russes firent de même
Avec des robots, un autre thème
Pour cent fois moins cher
Avec des photographies aussi spectaculaires
Et des robonautes
Bientôt, remplaçant cosmonautes, astronautes, et autres nautes
Ce qui est sans doute banal
Pour des civilisations d'autres galaxies
L'imagination s'égare forcément ainsi
Toujours une copie, l'avatar, pas l'original
Contrairement au crétinisme gouvernemental
Faux socialisme et vrai fascisme libéral
Pas besoin de 49-3 !
2016, son porte-flingue est l'immonde Valls
Tant de gens à rééduquer
Pour qu'ils s'imprègnent d'humanité
Tueurs, casseurs, menteurs, pilleurs
Tout gouvernement est un grand malheur !
Sur notre planète Terre, des populations affamées
Hubble, télescope spatial, 13 milliards de dollars, il fallait oser
Et des changements dans la circulation atmosphérique
Une autre conséquence du réchauffement climatique
De ce fait
Pour l'Antarctique, cela n'est pas la fête
Il pleut quand il devrait neiger
Et les poussins manchots se mettent à geler
Horrible exemple pour l'imaginer
En ce domaine, tout peut se généraliser
Et puis avec l'éclairage artificiel
Pollution lumineuse comme le seul réel
Le ciel nocturne naturel
Presque disparu dans toute l'Europe
Et c'est lui qui passe pour irréel
Contre le capital, aucun frein, aucun stop
Pas besoin de 49-3 !
L'éclairage artificiel
Et pas seulement industriel
Empêche tout sommeil normal
Tout somnologue le sait, fatal
Inhibition de la mélatonine
Le rythme circadien qui se débine
Dans les bureaux et usines de demain
Logiciel pour ciel virtuel, naturel faussement malin !
Donc
Disparition de la nuit
Et tout un monde menacé
Insectes, oiseaux, chauves-souris
Qui vont devoir s'adapter
Qui se sont déjà adaptés
Néanmoins
Des insectes en disparition
Et les araignées en font une indigestion
Certes, les araignées ne sont pas des insectes
Le monde entier est une hideuse bête
Disparition de la nuit
Le jour en permanence
Lampadaires ineptes, aucune économie
Le capital est une crise de pure démence
Pas besoin de 49-3 !
Sauf en France
Les fascistes au pouvoir, 49-3 !
La sous-humanité au pouvoir, 49-3 !
C'est une grève générale illimitée
Soit des manifestations insurrectionnelles
Pour renverse ce gouvernement poubelle
Au minimum, faire cette loi, retirer
Sinon, le capital pourra TOUT se permettre
Une sorte d'expérimentation, il faut l'admettre
Mais, tout gouvernement est policier et réactionnaire
Toute contestation il veut la faire taire !
Une télévision ou des télévisions aux ordres
Une radio ou des radios aux ordres
Du monde spectaculaire marchand
De faux et pitoyables frondeurs, et un jour, le flambeau, cela reprend
Avec toute une infecte propagande
Pour que malgré tout, le peuple bande
Pas besoin de 49-3 !
Pourtant, après 1945
L'Europe était une gigantesque ruine
Des années pour tout reconstruire
Contre la faim, impossible de fuir
Et les têtes remplies de mines
Deux millions de femmes allemandes violées
Par des soldats russes, c'est bien cela, l'armée
Alors que peu avant
Il n'y avait pas si longtemps
Des femmes russes, et en grande quantité
Par les soldats allemands, furent violées
La sous-humanité
Est la plus grande ignominieuse absurdité !
Pas besoin de 49-3 !
Avant 1945 et après 1945
Quand partout il y avait des gravats
1940/1945
40 millions de personnes en errance
Dans l'Europe sans aucune providence
Travail du capital, capital du travail, et voilà !
Et le travail au noir
C'est à ne pas croire
20 milliards d'euros hors des cotisations sociales
Mais il s'en fiche bien le capital
Particuliers et entrepreneurs
Qui à la collectivité sociale sont des voleurs
Pas besoin de 49-3 !
Déjà
De toutes petites retraites
Détrousser les pauvres, c'est bête
Comme en France, 23000 colporteurs et distributeurs
Prospectus publicitaires, propager la merde, dur labeur
Du travail dissimulé
Beaucoup d'heures non payées
Petits boulots et grande précarité
Aussi
Fin du salariat
Aussi
Fin du patronat
Aussi
Fin du prolétariat
Aussi
Fin des classes sociales
Aussi
Fin du capital
Enfin, la révolution libertaire et sociale
Aussi
Fin des 49-3
Tout gouvernement
Est à vomir et à renverser
Leurs mandants et mandantes  sont à bâtonner
Leur ôter tout pouvoir, les chasser
Les empailler pour ne pas oublier
Ce qu'est la sous-humanité
Soit ce qui empêche l'expression de l'humanité
Qui partout se reproduit
Qui partout nous envahit
Dans nos corps et nos esprits
Pas besoin de 49-3 !
 
Patrice Faubert ( 2016 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Patrice Faubert.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 11.05.2016.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Politics & Society" (Gedichte)

Weitere Beiträge von Patrice Faubert

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

Paris-Colmar, la symphonie des pas - Patrice Faubert (Emotions)
Tounge-Twisters - Jutta Walker (General)