Patrice Faubert

Du sectarisme, des sectes, des clans

" La faute inexcusable est reconnue lorsque l'employeur avait conscience
du danger et qu'il n'a pas pris les mesures nécessaires pour en préserver le salarié "
 
Code de la Sécurité Sociale
 
Six à dix personnes
En France, mais partout cela résonne
Et ce chaque jour
Meurent des suites d'une maladie professionnelle
Tant de cadavres, toute une ribambelle
L'esclavage salarial fait son tour
Comme chez les verriers
Parmi les plus touchés
Dix fois plus de victimes chez les verriers
Que chez les autres salariés
Verriers qui manipulent 55 produits toxiques
De quoi avaler toute sa chique
En France
Le travail salarié
Et ce chaque année
30.000 personnes sont ainsi condamnées
Par le cancer et troubles assimilés
Crimes industriels
Crimes de l'indifférence
Le patronat à la vie belle
La justice lui donne la préférence
Mais il faut bien le dire
Il y a une complicité au pire !
Mais le sectarisme, ce mal français
Comme feu ( 1895 - 1978 ) Gaston Leval le disait
Très présent chez les anarchistes
Et qui fit grand mal en France, au mouvement anarchiste
En Espagne, l'anarchiste espagnol s'infiltrait partout
Ne se sentant pas supérieur à tout
Il faut propager l'anarchie là où on le peut
Sans aucun clan, sans ostracisme, c'est encore le mieux
Sinon, l'on reste dans son coin
Prenant les autres pour moins que rien
Il faut parler avec les gens
Mettre l'anarchie dans leur entendement !
Mais
Nous ne faisons que redire
Ce qui a déjà été dit
Mais
Nous ne faisons que réécrire
Ce qui a déjà été écrit
Mais
Nous ne faisons que répéter
Ce qui a déjà été répété
Mais
Nous ne faisons que faire
Ce qui a déjà été fait
D'une façon l'autre
Les mêmes films
D'une façon l'autre
Les mêmes livres
D'une façon l'autre
La même exploitation
La même réaction
Mais la connerie s'améliore
Elle se fait moins de tort
Le sectarisme anarchiste des clans
Empêche de le crier haut et fort
Et je suis sectaire
Tu es sectaire
Il est sectaire
Elle est sectaire
Ce qui n'est ni libertaire, ni révolutionnaire
La population, il ne faut pas la rejeter
Il faut l'infiltrer, il faut s'y mélanger
En restant sur des positions libertaires
En restant sur des positions révolutionnaires
Et tout passe pour de la nouveauté
Quand le capital lui-même peut se dénoncer
Pour de nouveau, mieux se renforcer
Pour de nouveau, mieux s'enfanter
Quand même
La bêtise peut passer pour intelligente
Quand même
La raison passe pour démente !
14 juillet 1945
5 heures 29 minutes 45 secondes
Code Trinity, la bombe atomique gronde
Premier essai, désert du Nouveau Mexique
Quand la physique devient maléfique
Jornada del Merto, 6 kg de plutonium
Soit 20.000 tonnes de TNT, summum
Désespoir de l'espoir
L'espoir du désespoir
Ce qui fit dire à deux physiciens
Tout de même pas si crétins
Peu après l'explosion
Déjà, certains tombèrent en dépression
 
" Maintenant nous sommes tous des salauds "
 
Kenneth Brainbridge et Robert Oppenheimer
 
C'est autre chose qu'il aurait fallu faire
Le prétexte nazi était faux et réactionnaire
Et au fond
Car de l'inhumanité, il n'y a pas de fond
Nous sommes tous et toutes des hibakushas
Survivants et survivantes du feu nucléaire, voilà
Feu Einstein
Pensait la bombe A intransportable par avion
Seulement par bateau, elle va vite la technologisation !
Et la technologie
Le plus souvent est au service de la tyrannie
Et des tas de fichiers
Pour tous et toutes nous ficher
Ainsi, en France
Pour les papiers, le pays de la redevance
Il ne faudrait plus aucun papier, c'est l'évidence
Osiris
Le fichier pour les stupéfiants
Judex
Pour les policiers délinquants
Ce qui est assez marrant
Lupin
Pour lutter contre les cambriolages
Gaspard
Pour la reconnaissance faciale
Il faut surveiller
Tout ce qui surveille, tout ce qui est surveillé
Les esclaves ne se révoltent plus
Ne se sentant pas esclaves du tout
Ou alors
Pour l'aménagement de l'esclavage
Qu'il soit salarial
Qu'il soit conjugal
Qu'il soit sociétal
Qu'il soit familial
Déjà en 73 avant notre ère
Spartacus et 70 hommes, il fallait le faire
Voilà des esclaves qui n'étaient pas sectaires
De la révolte dans l'air
Mais ainsi, en 71 avant notre ère
Malgré une armée de 70.000 révoltés
Contre les légions de Crassus, la défaite ne put être évitée !
Mais à la vérité
De l'historique réalité
Cela était pour rendre l'esclavage plus supportable
Pas vraiment pour abolir l'esclavage
Pouvoir aussi rentrer dans son pays
Au cinéma, cela n'est jamais ainsi
Le cinéma n'est que de la mythologie
Bref, tout comme aujourd'hui
Pour une exploitation à visage humain
C'est finalement plus malin
Pour un foutage de gueule serein
De tout le spectacle télévisé qui a copines et copains
Des réformistes et des fascistes
De la crapulerie, une même liste
Salauds, socialos, socialistes
Tous les bobos nationalistes
Encore une branche des sarkozystes
C'est à mettre dans le même panier
Et sans se tromper tout faire brûler
Cela n'est pas là du sectarisme
Mais un retour aux sources de l'anarchisme !
Dans un monde aliéné
La plupart des idées sont aliénées
La plupart des rapports humains sont aliénés
Rapports de travail, rapports de famille, rapports sexuels, rapports militants
Rapports réductionnistes et donc rapports aliénants
Tout y est faussé, tout y est tronqué
Tout y est séparé
Par une minorité
Qui détient toutes les propriétés
Puis une immense majorité
Qui est de toutes les complicités
Et toutes les célébrités
Du système sont des prostituées
De Renaud à Dieudonné
Et si le peuple devenait enragé
De toute la supercherie assermentée
Gauche, droite, extrême gauche, extrême droite
Il y aurait beaucoup de têtes coupées
Sans exception, les députées et les députés
Beaucoup de ce qui passe à la télé
De mai 1968, le retour des enragés
Pas de pitié pour l'inhumanité
Du à tel âge
Tu dois, tu devrais faire ceci ou cela
La compartimentation qui met en cage
Et à tel âge
Tu ne dois pas, tu ne devrais pas faire ceci ou cela
Racisme des âges, racisme des peaux
La séparation c'est idiot
Et puis, les mémoires des machines sont programmées
Comme les cerveaux humains sont conditionnés
Du contraire, personne ne peut se vanter
Sauf d'être plein de l'imbécillité
Et tout ne peut ainsi que se ressembler
Maintenant
Au jeu de GO pourtant plein de la subtilité
Qu'au jeu de dames et des échecs, plus de possibilités
Le champion d'Europe de ce jeu
Machine 5 , lui 0 , qui dit mieux ?
Le pire est à venir
L'inhumanité semble notre seul avenir !
 
 Patrice Faubert ( 2016 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "
 
 
 

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Patrice Faubert.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 01.02.2016.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Politics & Society" (Gedichte)

Weitere Beiträge von Patrice Faubert

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

Exposition sélective - Patrice Faubert (Lyrics)
#Deleted_03 - Ars Somniandi (Love & Romance)