Patrice Faubert

Fragmentation de la terreur

 " Elle a été battue sous nos yeux. Et nous, on a trouvé ça normal. C'était la loi.
C'était l'éducation que nous avions reçue. Elle a volé cinq grains de riz, elle
doit être battue à mort. J'ai aussi vu l'exécution publique de ma mère ( pendue )
et de mon frère ( fusillé ).
 
 
Shin Dong-hyuk ( né en 1982 en Corée du Nord, dans le camp de travail
dont il s'évada )
 
 

Tout était déjà là
C'est la grotte Chauvet qui fait dire cela
Car il y a environ 30.000 ans
Pour nous, cela fait longtemps
Ocre et charbon de bois
14 espèces animales représentées sur les parois
Rhinocéros, ours des cavernes
Hiboux, lions des cavernes
Et tout un autre bestiaire
Mise à jour en 1994, tout à fait exemplaire
Et une réplique en 2015
Mais la copie de l'original
N'est que l'original de la copie
Avec l'émotion en moins
Avec la sensation en moins
La visite de grottes, je l'ai fait
Rien ne vaut l'authentique, je le sais
Et donc pas de progrès en art
Tout de suite très abouti, c'est très anar
Et tout du premier coup
Du trait, il ne fallait pas être mou
Quand la grotte fait partie de l'oeuvre
Quand la pensée n'est pas séparée de l'oeuvre
C'était du feu ( 1606-1669 ) Rembrandt avant l'heure
A reproduire, les faussaires sont menteurs
Loi de la nature, la nature de la loi !
Et les espèces qui existent aujourd'hui
Cela n'est pas souvent dit
Cela représente 1 à 2 pour cent seulement
De ce qui a été, de tous les temps
Et notre univers
C'est environ 90 pour cent d'hydrogène
Et notre univers
C'est environ 10 pour cent d'hélium
Et le 1 pour cent restant, summum
Mais dans l'os
De notre cosmos
Hydrogène, hélium
Carbone, oxygène
Et du silicium
Et de l'oxygène
C'est sur notre vieille Terre
Et LUCA comme cénancêtre
L'origine de toute vie, du petit et du grand
Le vivant de la biosphère
Les roches de la lithosphère
Et surtout l'eau de l'hydrosphère
L'air de l'atmosphère
Mais pourquoi un début, une fin, une origine
Ce côté biblique, cette manie maligne
Certes, partout les mêmes éléments
Il faut le constater, finalement
Mais leur abondance relative
Diffère largement, dans la matière spéculative
Comme la grotte Chauvet
Le fossile devient langage, il devient fait
6000 ans d'occupation
Mais 2 à 3 individus par oeuvre, autre spéculation
Mais revenons à ici et maintenant
En France
Et cela se fait journellement
Un médecin sur trois, c'est pas une salade
Prescrit un placebo à ses malades !
Le capital est comme l'Angkar
Khmers rouges, faux communistes, vrais salopards
Organisation de son idéologie
Idéologie de son organisation
Collectivisation de la déshumanisation
Déshumanisation de la collectivisation
Propagande de la guerre
Guerre de la propagande
Et tout est propagande
Pour le capital qui bande
Dans son slip
Jamais il ne flippe
Les arts, la technologie, la science
Le sport, tout est sa confidence
Nous en sommes sa romance
C'est ce qui le structure
C'est ce qui le mature
Toutes et tous nous sommes sa pâture !
Tout est sa photographie
Nous sommes lui, tout nous y lie
Comme le jeudi 17 avril 1975
A Phnom Penh, une population de 2 millions de personnes
Vite évacuée, par peur d'être bombardée
Par des Boeing B-52 américains
Toujours capables, car si crétins
Rien que par la rumeur, les Khmers rouges furent malins
Une population comme à Paris
Comme en 2015, aujourd'hui
Car au jour d'aujourd'hui est une tautologie
Et au fond
C'était les chinois contre les américains
Les alliances du capital et ses variations
Des Khmers rouges qui eurent pour leaders
D'anciens étudiants de France, et du stalinisme dans l'air !
Au capital
Nous sommes des sourds et des aveugles
Mais nous sommes son monde
Comme toutes les religions et pas seulement l'islam
Qui aux infidèles et mécréants sortent leurs lames
A la vie toute religion est un drame
Alors donc, que de naissance, les sourds et les aveugles
Sont strictement dans leur monde
Et ne sont pas de notre monde
Il et elles peuvent signer
Quand ils et elles veulent, se toucher
Mais même avec les odeurs, le toucher
Notre monde ne peut les concerner
Avec des repères propres pour se sécuriser
Il faut de 3 à 5 ans
Pour des éducateurs et des éducatrices qui sont patients
Pour avec eux et elles, communiquer
Mais ils et elles restent un mystère à déchiffrer
Comme la disparition du temps
De l'impossibilité du temps
Chaque particule ayant son propre temps
Tout n'est que de la durée
Le temps est interprété
1915 gravitation
Le temps en disparition
Relativité générale
Une théorie temporaire
En attendant une théorie unitaire
1905 E=mc2
L'énergie de la masse
La masse de l'énergie
Cinq articles au bureau des brevets
Berne et ses secrets
Et voilà feu ( 1879 - 1955 ) Albert Einstein
Et toutes ses fameuses fontaines
Mais bien d'autres avant lui
Dont il sut comprendre l'usufruit
La grandeur de la réussite éternelle
Mais il faut bien faire les poubelles !
En toutes choses
Il n'y a pas que des roses
Et toujours le thrace, le mirmillon
Le rétiaire, le secutor, le provocator
L'hoplomaque, tous les gladiateurs
Qui comme aujourd'hui certains footballeurs
Pouvaient rouler sur l'or
Souvent très bien soignés, 20 à 30 ans, pour les plus âgés
Des combats courts, car ils étaient vite épuisés
Rarement tués, car ils étaient d'une grande cherté !
C'était toujours de conception moins déloyale
Que la guerre chimique
De la société technologique
Qui l'utilisa, l'utilise, l'utilisera, c'est fatal
Encore en Syrie, c'est aujourd'hui
Par la tyrannie, et la complicité de tant de pays
Toutes les armes serviront, servent, ont servi !
Comme l'autre arme chimique
De l'agriculture intensive, abiotique
Ce sont souvent les mêmes, c'est logique
Et les néonicotinoïdes, horribles pesticides
C'est contre les abeilles un épouvantable homicide
Et avec les antiparasitaires c'est un génocide
Même si ce ne sont que des abeilles
Sans elles, la vie serait moins belle !
Le capital est comme une cellule cancéreuse
Cela ne meurt jamais, vérité odieuse
Et tout provient de l'environnement
Plus que de la génétique, c'est évident
Génétique de l'environnement
Environnement de la génétique
Les gènes s'expriment en rapport à l'environnement
L'épigénétique de l'interaction, tout en même temps
Schéma de pensée
Schéma de vie
Schéma relationnel
Schéma de l'aliment
Fermentation du métabolisme
Métabolisme de la fermentation
Inflammation, fibrose, cancer
C'est le cancer du capital
C'est sa graisse, c'est son sucre
C'est tout son bluff, tout son lucre
Tout y est souffrance cachée ou avérée, aucune cryptobiose
Mais le dire, encore et encore, j'ose
Histoire des bourgeoisies
Bourgeoisies de l'Histoire
Déjà le Colisée
Rien à envier à notre prétendue modernité
Et 50.000 personnes, en huit minutes, évacuées
C'était sous feu ( 9 - 79 ) Vespasien
Du pain et des jeux, jamais lointain
Des combats, la naumachie, des animaux massacrés
Des droits communs déguisés puis exécutés
Et autres atroces curiosités
Genèse et unification du spectacle
Toujours et encore, la vie en pleine débâcle !
 
 
Patrice Faubert ( 2015 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "
 
 
 

 

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Patrice Faubert.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 01.05.2015.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Politics & Society" (Gedichte)

Weitere Beiträge von Patrice Faubert

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

Ivresse de la femme - Patrice Faubert (Emotions)
Le isole della pace (Übersetzung von Inseln der Ruhe) - Ursula Mori (Life)