Patrice Faubert

Novlangue

" En 1879 , Richard von Krafft - Ebing ( 1840-1902 ) , l ’ auteur du fameux " Psychopathia Sexualis " en 1886 , isole les formes hallucinatoires ( paranoïa hallucinatoria ) des autres délires ( paranoïa combinatoria ) . Emil Kraepelin ( 1856-1926 ) définit plus précisément la paranoïa à la fin du 19ème siècle comme " le développement lent et insidieux d ’ un système délirant durable et impossible à ébranler , et par la conservation absolue de la clarté et de l ’ ordre de la pensée , du vouloir , et de l ’ action . "

" C ' est la parfaite définition de ce qu ' est la société spectaculaire marchande techno-industrielle . "

L ’ on est donc tous et toutes plus ou moins paranoïaques , puisque nous avons tous et toutes de bonnes raisons pour cela . La société spectaculaire marchande techno-industrielle est la paranoïa même . La société du spectaculaire intégré est une machine à fabriquer de la paranoïa . Ainsi des imbéciles prétendent maintenant , que si l ’ on est censuré , c ’ est que l ’ on à rien à dire . Mais , il est vrai , que rien ne devrait plus nous étonner . Les mêmes crétins et crétines , ( je n ’ écris pas pour vous , passez votre chemin ) , considéreront sans doute , qu ’ il faut être " paranoïaque " pour qualifier notre société spectaculaire marchande techno-industrielle , de société de surveillance , où comme d ’ aucuns / d ' aucunes l ’ ont déjà dit , la surveillance se surveille  elle - même . Le pire est à venir , même si nous sommes déjà en son centre .

L ’ unité n ’ est nulle part , or il suffirait qu ’ un petit groupe soit réellement soudé , pour qu ’ il devienne une force politique redoutable et redouté par la tyrannie en place . Regardons les actions des chômeurs et chômeuses en lutte , et nous constatons que bien que peu nombreux / nombreuses , ceux - ci et celles - ci , arrivent nonobstant à faire débloquer des dossiers sensibles , lors de leurs occupations d ’ agence nationale pour l ’ emploi , transformée par la novlangue fasciste libérale , en pôle emploi ... Aucune tyrannie ne craint la désunion . Elle entretient même la désunion d ’ autant plus qu ’ elle la sait existante , et indispensable à l ’ exercice de sa tyrannie . Et la tyrannie n ’ ignore pas que ses ennemis / ennemies sont eux-mêmes et elles - mêmes des ennemis / ennemies irréconciliables . Car comment peut-on penser une seconde , qu ’ un militant stalinien ou un militant gauchiste , qu ' un militant social-démocrate ou un militant anarchiste , puissent s ’ entendre ? et , c ’ est en effet , toute la question bien cachée par la langue de bois militante . Le militantisme étant non seulement le stade suprême de l ' aliénation , mais il est aussi l ' ennemi juré et déclaré de la théorie révolutionnaire .

" L ’ organisation révolutionnaire ne peut-être que la critique unitaire de la société , c ’ est à dire une critique qui ne pactise avec aucune forme de pouvoir séparé , en aucun point du monde , et une critique prononcée globalement contre tous les aspects de la vie sociale aliénée . "

Guy Ernest Debord ( La société du spectacle , 1967 )

Et c ’ est donc , tout cet ensemble d ’ ennemis / ennemies qui sont les meilleurs alliés de la tyrannie . Sans compter tous ceux et toutes celles , qui n ’ ont d ’ autre aspiration que celle de prendre la place de la tyrannie en place , pour y substituer leur tyrannie de remplacement . Donc , la plupart des " ennemis / ennemies " de la tyrannie , sont souvent de la nourriture structurante pour cette tyrannie . Mais , sous le nazisme , l ’ on pouvait traiter ceux et celles qui dénonçaient ce système totalitaire , comme des malades mentaux atteints du délire de persécution . Ainsi , si l ’ on pouvait mettre des commentaires après la lecture d ’ un livre , ou après la lecture d ’ un article dans un journal , il y aurait plus de commentaires que de reste , tant élogieux que diffamatoires , et personne du coup , n ’ écrirait plus ... Malheureusement , le marketing de la manipulation , qui est la manipulation du marketing , sait utiliser les dernières découvertes sur le cerveau humain , pour mieux dominer et manipuler tant l ’ individu que les foules . Et il y a plein de manipulateurs et de manipulatrices dans les milieux militants de toutes obédiences .

Les gens devront apprendre le fonctionnement du cerveau humain en situation sociale , s ’ ils ne veulent plus se faire manipuler ou dominer . Mais au fond , peut-être le souhaitent - ils ? et si les gens veulent dominer ( dans n ’ importe quel domaine ) , c ’ est pour être aimé . Car dominer et être aimé , c ’ est être aimé . Cela est gratifiant d ’ être aimé . Regardez les dictateurs , les chefs , ils sont souvent aimés , c ’ est un fait . Ce sont les gens qui parlent de paix , que l ’ on assassine , pas ceux qui parlent de guerre . Et le pire est à venir , bien que nous soyons déjà en son centre . Ainsi , les mots et leurs nouveaux habits . Cette novlangue où le langage est revisité . L ’ on ne dit plus balayeur , mais technicien de surface ou ingénieur des sols , même si le salaire n ’ est pas le même qu ’ un technicien ou un ingénieur en informatique . L ’ on ne dit plus infirme mais handicapé ( même si un infirme peut très bien " vivre " avec son infirmité ) , l ’ on ne dit plus économiquement faible ou pauvre mais exclu , l ’ on ne dit plus concierge mais gardien / gardienne d ’ immeuble . L ’ on ne dit pas antipsychotique , mais neuroleptique , l ’ on ne dit pas antinévrotique , mais anxiolytique , etc ... etc ...

" Une maxime pour être bien faite , ne demande pas à être corrigée . Elle demande à être développée . "

Isidore Lucien Ducasse / comte de Lautréamont , 1846 Montevidéo , 1870 Paris

L’ on ne dit plus censeur ou censeuse mais modérateur ou modératrice , l ’ on ne dit plus directeur du personnel , mais directeur des ressources humaines . Rappelons que c ’ est Victor Klemperer ( 1881-1960 ) , qui écrivit un livre " Lingua Tertii Impéritii en 1947 , pour décrypter la langue nazie , puis Eric Hazan reprendra cette thématique en la réactualisant à notre époque . La novlangue se manifeste aussi dans la matérialité de la télélobotomie et de la radiotomie qui sont maintenant dans les cafés et les restaurants . Et l ’ on se voit imposer les bruits de la tyrannie radiotélévisée en place . Alors que nous allons dans ces lieux pour converser avec des amis / amies ou en famille , et pas pour nous abrutir davantage . Mais il est vrai , que l ’ art de la conversation est mort ou presque , comme l ’ avait signalé en son temps , feu Guy Debord ( 1931-1994 ) . Maintenant , la plupart de nos " intellectuels / intellectuelles " , sont d ’ élevage ou de batterie , certains / certaines en plein air , d ’ autres sur des perchoirs , mais avec la langue coupée , cela fait moins de bruit .

Et l ’ on dit encore politiciens / politiciennes au lieu de crapules . Et le pire est à venir , car un jour , les tribus familiales , les diverses bandes politiques et autres , s ’ affronteront physiquement les unes aux autres , et malheur à ceux et celles qui n ’ auront pas d ’ armes . C ’ est l ’ aboutissement du capitalisme que tout le monde se foute sur la gueule . Individus contre individus . Bandes contre bandes . Familles contre familles . Richesse contre pauvreté , mais hélas pas classe contre classe . Le pire est à venir . Et seuls / seules des crétins et des crétines pourraient soutenir le contraire .Mais , nous n ’ avons rien à faire , ici , de l ’ avis des idiots et idiotes . Même sur les chaînes de télévision , il est dit que nous sommes empoisonnés / empoisonnées par de la bouffe de merde , tant ce que nous mangeons est pollué . Même là , c ’ est dit , c ’ est vous dire ! Nous aurons donc le " choix " , de mourir par le poison de la bouffe industrielle , et même du " bio-industriel " , de devenir fou ou folle , à cause des bruits de la grande ville , de mourir d ’ angoisse ou autre ...

" Mais revenons à l ’ histoire réelle . Pour ne parler que de la France et de ces sombres années de soumission intellectuelle dont Sartre fut le parfait représentant , avec son inénarrable manière de couper ses scrupules de conscience en quatre pour finalement toujours tout accepter des staliniens , la critique des pays bureaucratiques était développée depuis 1949 dans la revue Socialisme ou Barbarie . "

Jaime Semprun , né en 1947 , " Précis de récupération " , 1976 , Ed : Champ libre

Nous sommes dans l ’ isolement , car tout autre que soi peut-être un ou une ennemi(e) , et l ’ on peut rester aussi coincé(e) des heures dans des embouteillages , où nous sommes enfermés / enfermées dans des cercueils voitures . Nous pouvons aussi nous ruer sur des plages surpeuplées ( surtout les naturistes , trop rares ) , où il ne manque que le métro . Et où l ’ on risque l ’ asphyxie par les algues vertes . Nous ne pouvons plus faire la moindre rencontre , hormis par les agences matrimoniales ou les petites annonces . Quel beau monde que le notre ! ne comprenons - nous pas que tous ceux et toutes celles qui aspirent à nous représenter , nous les gueux et gueuses , ne sont que des tyrans en devenir ? il y en a plein dans nos organisations " libertaires " ... mais si nous osons le dire , ces chefaillons " libertaires " nous traiterons de " paranoïaques " , ben voyons ... en vérité , la principale pollution de la planète , c ’ est la connerie . Et chacun / chacune y apporte son petit panier . Et comme aussi , ce qui est con pour certains / certaines , ne l ’ est pas pour d ’ autres ... le pire est à venir .

" Un neuroleptique a pour fonction de rendre calmes , dociles , les psychotiques , schizophrènes , maniaques et agités . Un neuroleptique est un antipsychotique . Neuroleptique est un mot très utilisé en France , mais en fait les Anglo-Saxons préfèrent dire antipsychotique .Ce que vous appelez les tranquillisants , ce sont des molécules agissant non pas dans les psychoses , mais seulement dans les névroses . Ce sont des antinévrotiques . "
Henri Laborit ( 1914-1995 ) , biologiste des comportements

Il n ’ y a plus de respect pour rien , il n ’ y a plus que du mépris . Comme c ’ est triste , et je comprends bien , pourquoi nous refusons de l ’ admettre . Comme me le disait Fabrice , un copain électricien , qui sait tout faire ou presque , les gens ne savent plus bosser correctement . Aujourd'hui , de plus , c ’ est vite fait mal fait , et l ’ on fabrique de la merde pour des gens que l ’ on prend pour de la merde . Le pire est à venir , même si nous ne sommes qu ’ en son centre . La politique , ce n ’ est pas un parti , un syndicat , une organisation , une association . La politique c ’ est manger , c ’ est boire , c ’ est faire l ’ amour , c ’ est respirer , c ’ est penser , c ’ est vivre . La politique , c ’ est la négation de la vie , qui n ’ est que la vie de la négation . Et si nous ne posions pas les bonnes questions ? difficile d ’ apporter de vraies réponses à de fausses questions . Le pire est à venir car nous avons toujours répondu faussement aux vraies questions , comme nous avons toujours posé de fausses questions aux vraies réponses . Profitez bien , profitons bien , des derniers hochets consuméristes , renouvelables ou pas , car ce sont toujours les mêmes , en pire , car le pire est à venir . Et les opiums bourgeois ou populaires n ’ y suffiront plus , car le pire est à venir .

" Ce qui peut être universel , c ’ est la façon dont le contexte social détermine un individu au point qu ’ il n ’ en est qu ’ une expression particulière . "

Henri Laborit ( 1914-1995 ) biologiste des comportements
 

Patrice Faubert ( 2010 ) pouète , peuète , puète , paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "
 

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Patrice Faubert.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 13.02.2015.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Politics & Society" (Gedichte)

Weitere Beiträge von Patrice Faubert

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

Abstention électorale - Patrice Faubert (Thoughts)
Fin d´Octobre à Avignon - Rainer Tiemann (Loneliness)