Patrice Faubert

Règlements de comptes à O.K. Corral

A partir
D'un même fait
Nous en faisons 10.000 faits
A partir d'une même idée
Nous en faisons 10.000 idées
C'est ainsi que naît l'idéologie
C'est ainsi que naît la philosophie
C'est ainsi que naît la religion
C'est ainsi que naît la comparaison
C'est ainsi que naît la compétition
Car chaque encéphale, chaque cerveau
Interprète tout laid ou tout beau
Cela n'est pas la loi d'Avogadro
Feu ( 1776-1856 ) le physicien chimiste Amedeo Avogadro
Le nombre de molécules dans 18 grammes d'eau
Il s'agit bien d'un verre d'eau
6.10^23, 10 millions de milliards de milliards
C'est plus intéressant encore que le billard
Mais oui, mais oui
La chimie c'est de l'anarchie
C'est l'organisation sans hiérarchie
Tout se contente d'être
Foin du palabre, foin du paraître
Comme quelques poissons
Fosse des Mariannes ( -10971/10994 mètres ) tout au fond
Et même du corail profond
Avec 4200 années de vie, pour nous, c'est bien long
Si tout le monde
Pensait la même chose
Si tout le monde
S'offrait des roses
Une heure de travail par jour
Tout le monde se ferait la cour
Plus rien de payant
Tout serait gratuit, tout serait charmant
Pour cela, vous me direz
Il faut une transformation des mentalités !
Du matin au soir, nous nous lançons des pierres
Toujours des guerres, tout est réactionnaire
Tout pourrait autrement se faire
Par l'attraction psychique
Par l'attraction physique
En fonction des envies du moment
Plus aucune punition, plus aucun châtiment
Et pour faire tourner la machine
Personne ne ferait la grise mine
Je c'est nous
Nous c'est je
Plus rien d'inutile
Plus rien de futile
Enfin la communication absolue
Tout mettre en commun, chez soi, dans la rue
La seule vraie indépendance
Pour se débarrasser de toutes les dépendances
Personne pour profiter de personne
La communication absolue est une nonne
Un autre codage nerveux
L'être humain en deviendrait envieux
Et donc un autre codage social
Pour ne plus jamais se faire mal !
Aucun épanouissement
N'est possible dans l'organisation du capital
C'est justement cela l'utopie
Et non pas l'anarchie, ce diamant !
Le capital
De toutes les aberrations
De toutes les compétitions
Les moins ceci, les moins cela
Les plus ceci, les plus cela
C'est tellement absurde, tellement bas
Cela sent mauvais, bien plus que nos cacas
Moi, toi, eux, elles, lui
Depuis des milliers d'années, la même alchimie !
Comme les découvertes scientifiques
Au service du capital et de sa politique
Avec bientôt le portrait robot génétique
Et les caractéristiques morphologiques
Et aussi des données géographiques
Même si c'est d'abord l'environnement
C'est cela qui est probant
Qui formate le profil génétique
La génétique est déterminée par l'environnement !
Comme la nourriture, pas besoin de synchrotron
Qui fait grandir les enfants, au fil des générations
C'est prouvé mais rien d'infamant
Pour le racisme, pour le fascisme, c'est frustrant !
D'ailleurs, il n'existe aucune race
Simplement, des populations qui laissent des traces
Néanmoins
En Hollande, en Angleterre, c'est déjà le début
Du portrait robot génétique m'as-tu-vu
Le fétichisme de la marchandise
Est l'addiction de cette hantise
Où toute relation est comme une méprise
Où toute fraternité est comme une sottise
Seule la valeur marchande est de mise
Comme feu ( 1638-1715 ) Louis quatorze, et son grand diamant bleu
Qui ne vaut pas une conversation auprès d'un feu
Diamant volé, retaillé, abimé, et voilà le Hope
A toute vraie rencontre humaine est un flop !
Seule la nature est la vraie magie
Même par rapport à feu ( 1874-1926 ) Harry Houdini
L'ancien roi et superstar de l'illusionnisme
Qui dénonça les supercheries du spiritisme
Ou un simple fil de soie d'araignée
Et il y a 42000 espèces d'araignées
Qui est 30 fois plus solide qu'un cheveu
Où les araignées sauteuses et leurs huit yeux !
Les araignées le premier des insectivores
400 millions par hectare et par an, c'est gore
Et finalement Harry Houdini
Sera assassiné, c'est une possibilité, par les spirites et leurs amis
Il est risqué de dénoncer les supercheries !
Comme pour pouvoir s'exprimer aujourd'hui
Il faut être d'un parti
Il faut être du Tout Paris
Il faut être d'une ligne politique
Il faut être d'une clique
Et me voilà réfugié théorique en Belgique
Il faut être d'un clan
Il faut avoir de l'argent
Il faut avoir de l'entregent
Il faut prêter serment
Il faut être un militant
D'une secte, d'un parti, d'une organisation
Justement le contraire de la vraie révolution !
Et moi je suis stirnerien
Et moi je ne suis rien
Tout ce que je détonne
Comme pour Indymedia Barcelone
Qui m'éjecte, et les cloches me sonnent !
Soyez les médias
Tu parles, mais il faut être présentable
Soyez les médias
Tu parles, mais il faut être raisonnable
Tu comprends camarade
Ici, c'est du militantisme, du syndicalisme
De la propagande, du gauchisme
Soyez les médias
Comme Indymedia Nantes, dont je reçois les crachats
Soyez les médias
Mais selon notre ligne politique
Sinon fermez vos gueules
Chacun dans son coin, chacun tout seul
Soit
C'est rien n'est sacré
Tout peut se dire
Soit
Rien ne peut se dire
Car tout est sacré
Et c'est encore pire qu'à la télé
Bref de dire quelques vérités
Souvent, je suis le proscrit, je suis le rejeté
Et souvent aussi, des petites chapelles
Orthodoxes ou hétérodoxes qui m'éructent du fiel
Toute cette contre-révolution d'avance
Le capital en a déjà fait une nouvelle danse !
Soyez les médias
Sinon, il faut boycotter les médias
Soyez les médias
Sinon, il faut squatter les médias !
Toujours les propriétés d' une bureaucratie, des patrons
D'une banque, d'une organisation
D'un parti, du marché, d'une idéologie, d'une religion
Indymédia Paris, c'était la Fédération Anarchiste
Indymedia Barcelone ce sont des cénétistes
Indymedia Nantes c'est No Pasaran, les antifascistes
Il y en avait beaucoup en France et dans le monde
Il n'en reste plus que certains, la zizanie les inonde
Aucune unité de pensée, le capital sort ses tombes
Toujours la ligne éditoriale, la ligne politique
Ne pas dévier, faire sérieux, faussement critique
C'est comme les notices nécrologiques
Toujours menteuses, toujours flagorneuses
Aucun méchant, aucun drogué, aucun alcoolique
Aucun exploiteur, aucun fou, aucun sadique
Le capital
Entretient les mensonges du capital
Et tout le monde y participe, c'est fatal !


Patrice Faubert ( 2014 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "
 

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Patrice Faubert.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 29.12.2014.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Politics & Society" (Gedichte)

Weitere Beiträge von Patrice Faubert

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

Agents secrets et agents de l'Etat - Patrice Faubert (Politics & Society)
Pour une fille - Rainer Tiemann (Emotions)