Patrice Faubert

Paraphysique de théorie critique

" Nous n ' avons pas peur des ruines . Nous sommes capables de bâtir aussi . C ' est nous qui avons construit les palais et les villes d ' Espagne , d ' Amérique et de partout .Nous , les travailleurs , nous pouvons bâtir des villes pour les remplacer . Et nous les construirons bien mieux ; aussi nous n ' avons pas peur des ruines . Nous allons recevoir le monde en héritage . La bourgeoisie peut bien faire sauter et démolir son monde à elle avant de quitter la scène de l ' Histoire . Nous portons un monde nouveau dans nos coeurs . "

Buenaventure Durruti ( 1896 - 1936 )
 
La plupart des bricoleurs et des  bricoleuses , des travailleurs et des  travailleuses de la main , méprisent les gens dits " intellectuels " . Alors que  c ' est le cerveau qui commande à la main . Pour les gens manuels , l ' " intellectuel ou l ' intellectuelle " , est un ou  une bonne à rien , un gars ou  une fille qui ne sait rien faire avec ses doigts . Un mec ou une nana qui ne vaut rien . Pour l ' intellectuel ou l '  intellectuelle , le manuel ou  la manuelle est un  primate , tout juste bon à planter un clou avec un marteau . Tout juste bon ou bonne à lire des bandes dessinées pour enfants , et à voter pour Le Pen .
Devant tant de clichés d ' une stupidité étonnante ( je l ' ai entendu dire , hélas ) , l ' on voudrait avoir la force rarissime de feu le grand Ferré ou Ferret ( 1330 - 1358 ) qui avec sa seule hache abattit 85 Anglais , lors du siège du château de Longuet en 1358 , et qui finalement mourut dans son lit , terrassé par une pneumonie .
Et se servir de cette force pour faire peur aux imbéciles et aux crétins et aux  crétines de toutes espèces et même si c ' est peu efficace , au moins cela défoule ...
Car nous sommes toujours dans la guerre de " cent ans " , ( 1337-1453 ) , qui n ' en peux plus de ne jamais se terminer . Tant que nos vies et donc nos sexualités seront sans vie et sans sexualité , il y aura toujours des violences de tous ordres , de la pédophilie , des viols , des tortures , des politiques , des tueurs en série , dont l ' un des plus fous , fut , l ' un des premiers en France , à savoir Joseph Vacher ( 1869 - 1898 ) , dont la destinée fut interprétée au cinéma par l ' un des meilleurs acteurs français , à savoir Michel Galabru ( " le juge et l ' assassin " , 1975 , " Kamikaze ", 1986 ) . Souvenons-nous de la mésaventure arrivée jadis au Docteur Philippe Tersand auteur du livre " Guy Georges , un ami insoupçonnable aux éditions stock ." En effet , Guy Georges , fut un copain au docteur Philippe Tersand , qui bien que psychiatre ne se rendit pas compte que Guy Georges était un tueur en série ... ce n ' était pas marqué sur sa tête , et personne ne s ' en rendit compte non plus , dans les squats .
Et ce sujet devint vite un sujet tabou , dans le milieu militant libertaire des squats , car il aurait fallu sinon débattre du fait qu ' un tueur en série ait pu échapper au moindre soupçon dans un milieu libertaire / autonome des squats . Certaines personnes souhaitaient un débat , à l ' époque , le docteur Philippe Tersand , Jean - luc Marcelli , et d ' autres ... ce qui aurait permis , une fois de plus , de ridiculiser les thèses éculées de l ' école criminologique de feu Cesare Lombroso ( 1835-1909 ) , que beaucoup voudraient remettre en circulation , dans nos gouvernements dictatoriaux .

" Si les gens sont si méchants , c ' est peut-être seulement parce qu ' ils souffrent . "

( L.F. Céline , 1894-1961 )

Ainsi , Jules Celma qui écrivit le fameux livre " Journal d ' un éducastreur " qui parut en 1971 aux  " Editions Champ Libre " , et qui relate une expérience de parole libérée et non réprimée chez les enfants , alors qu ' il était instituteur remplaçant dans diverses classes entre octobre 1968 et juin 1969 , fut vite de ce fait congédié , car tout ce qui touche à la sexualité est tabou , hier comme aujourd'hui ( surtout aujourd'hui ) , et d ' ailleurs , le pipi , le caca , le zizi , la zézette , tout ça , cela doit rester de la messe basse ... ou alors , en douce , chez le spécialiste ou avec l ' industrie du sexe devenue indispensable à la société spectaculaire marchande techno-industrielle . Un sujet tabou aussi chez les militants et militantes en tous genres ... il y a bien sûr , plein de bons livres sur ce sujet tabou , comme ceux du fondateur de l ' institut Reichien de Paris , Jacques Lesage de la Haye ( né en 1938 ) , qui anime aussi une émission contre les prisons sur " Radio Libertaire " ( Ras Les Murs ) .
Lorsqu'on lit des journaux libertaires , ou révolutionnaires , et même les autres , l ' on s ' aperçoit vite que tous disent à peu près les mêmes choses . Et pourtant , tous se livrent une guerre sans merci . Sinon , il n ' y aurait pas 36000 journaux , mais rien qu ' un seul .
Car après tout , tous les courants d ' une " même " pensée politique pourraient se retrouver dans un seul et même journal . Mais comme tout le monde veut dominer , n ' est-ce pas ? c ' est forcément la foire d ' empoigne . Car il n'y a pas non plus 36000 vérités , il n'y en a qu ' une . Et si vous n ' êtes pas d ' accord , c ' est que vous ne savez pas quelle est cette vérité . La vérité est par delà le bien et le mal . La vérité est par delà le mensonge et la vérité . La vérité sait peut-être qu ' il n ' y pas de vérité . La vérité n ' a pas le moindre chemin qui peut y conduire . C ' est l ' animal humain , et lui seul , qui a inventé cette notion de " vérité " .Et maintenant savons-nous ce qu ' est cette notion de vérité ? et tout ceci , bien modestement , très succinctement , cela va sans dire . Et nous faisons beaucoup de bla , bla , bla , comme aurait dit feu Louis Ferdinand Auguste Destouches dit Céline ( 1894-1961 ) .

" La femme a le droit de monter à l ' échafaud , elle doit avoir également le droit de monter à la tribune . "

Olympe de Gouges ( 1748-1793 )

Car , il faut bien causer , écrire , il faut bien se manifester , car ce sont toutes les petites choses de la vie qui se mélangent pour devenir les grandes choses de la vie . Nos techniques ont fait de prodigieux progrès mais nos mentalités sont les mêmes qu ' à l ' époque de la Gaule Romaine . Les différents dressages du comportement humain sont toujours les mêmes , les mêmes jeux du cirque , et nous avons besoin de ismes pour qualifier nos modes de vie , nos opinions , nos façons de faire , au fond , ce qui est répugnant , ce n ' est pas l ' humain , mais ce que l ' on a mis dans sa tête , et ce à son insu . Nous sommes de droite , de gauche , d ' extrême  gauche , d ' extrême  droite , mais les mots que nous employons pour désigner les choses sont souvent les mêmes .
Vous êtes , nous sommes , dans la même aliénation , la même souffrance , les mêmes stupidités , nous voulons tout changer , mais et surtout , à condition , que rien ne change . Si le monde changeait , que deviendrait le militantisme , que deviendrait l ' organisation politique , il y a beaucoup de gens qui s ' ennuieraient n ' est-ce-pas ? il y a beaucoup de gens qui se feraient chier , n ' est-ce--pas ? et nos théoricien et théoriciennes , que deviendraient  ces gens  ? il n ' y aurait plus rien à théoriser , puisque dans ce monde changé , tout se réaliserait dans la praxis . Il n ' y aurait que la pratique de la théorie rendant inutile la théorie de la pratique .

" J ' ai été assigné à résidence par pauvreté , maintenant je suis assigné à résidence par
maladie . "
Michel Noury (  anartiste peintre , ancien lutteur armé )

Je comprends / nous comprenons donc pourquoi , le monde ne change pas , ou si peu . C ' est le changement dans la continuité qui est la continuité du non changement . En fait , un immobilisme parfait . Il n'y a que les vêtements qui changent . Les crapules que sont les politiciens et politiciennes raffolent de la blablalogie . Ils et  elles ont même des mercenaires dont la spécialité est la blablalogie . Et bientôt un doctorat en blablalogie . Nous sommes assis et  assises dans nos habitudes , dans nos certitudes , et nous ne voulons / pouvons pas en bouger ni en  changer . Des habitudes et certitudes de droite , de gauche , d ' extrême gauche , d ' extrême droite , de tout ce que vous voudrez .
L ' humain est profondément conservateur du fait de son conditionnement ,  de son  engrammation socioculturelle . Il pourrait ne pas être conservateur , mais cela serait toujours un conditionnement . Mais l ' on peut préférer certains conditionnements à d ' autres , c ' est tout . Une engrammation socioculturelle libertaire par exemple , le moindre mal , car l ' ensemble de l ' humanité s ' y retrouverait ! prenons n ' importe quel bébé ( valable à toute époque ) , engrammons le de telle ou telle façon , et ce bébé deviendra un pur produit de manufacture . Il y en a plein autour de nous .

Et oui , cela ne vous plaît pas , car la vérité , cela plaît rarement . Mais notre sympathie va à tous  ceux et toutes celles qui luttent contre les injustices sociales , aux chômeurs et chômeuses et aux précaires qui font la grève du chômage , ( mouvement tout récent ) , pour obtenir un minimum de droits sociaux , en attendant un monde sans argent et sans travail , ( à ce propos , j ' ai pour ami , l ' un des anciens " animateurs " du mouvement des chômeurs et chômeuses de Paris en 1997 , monsieur Jean-Luc Marcelli , qui obtint d ' ailleurs un logement dans la capitale Française , suite à une action et occupation de la mairie de Paris ) , et où TOUT serait gratuit . notre sympathie va aussi aux ouvriers et ouvrières qui se battent contre la hiérarchie patronale , pour de meilleures conditions de travail ou l ' augmentation de salaires ( en attendant  la fin du travail salarié ou aliéné ) , aux étudiants et étudiantes qui se démènent contre les bureaucraties universitaires pour une université ouverte à tous et toutes , aux frères et soeurs des cités qui se révoltent contre des conditions de vie absolument épouvantables , et ce même , si c ' est toujours en attendant . En attendant la fin de l ' université , en attendant ceci , en attendant cela , en attendant le grand soir , en attendant la révolution , en attendant que cela change , en attendant d ' attendre . En attendant Godot ...

" Nous ne reprochons pas à Pierre Kropotkine , théoricien de l ' anarchie , ( 1842-1921 ) , d ' être issu de la haute noblesse moscovite , mais d ' avoir signé "Le manifeste dit des 16" rédigé en 1916 , en faveur de la guerre de 1914-1918 , ceci , avec d ' autres " anarchistes " des tranchées comme Jean Grave , Charles Malato , Paul Reclus , Cornelissen , etc ... "

( Des situationnistes dans les années 1960 )

En attendant , toujours en attendant . Et ta soeur . Et aussi pourquoi pas , en attendant Godot ( pièce de feu Samuel Beckett , 1906-1989 , écrite en 1948 ) , et nous passons nos vies à attendre . A attendre de savoir quoi attendre . N ' attendons plus , faisons ! oui , mais avec qui , et avec quoi ? et ce n ' est pas de la philosophie , mais bel et bien de la politique , car tout est contenu dans la politique , surtout ce qui peut se mettre à son service , le philosophique , le scientifique , le médiatique , le poétique , le blablalogique , et même le reste . La bouffe par exemple . Quand on voit la merde que l ' on donne à manger aux gens dans les hôpitaux et dans les maisons de retraite , où nos parents donc , sont maltraités ou torturés par un personnel débordé , sous-équipé , et aussi un peu sadique , l ' on se demande si la plupart des gens méritent vraiment de vivre ? et dans les hôpitaux , c ' est comme dans les prisons , la bouffe est tellement infâme , qu ' il faut cantiner pour avoir quelque chose de correct à se mettre sous la dent .
Et les personnes âgées meurent de faim plus que de maladresses opératoires ... ce qui n ' est pas peu dire . Pendant ce temps , les véritables parasites , pas les chômeurs et  chômeuses , précaires , et autres pauvres , mais les seuls vrais parasites que sont les gros patrons , les hommes et femmes politiques , les industriels , les banquiers , les chefs militaires et chefs policiers , les  artistes et autres  agents de l ' Etat , que l ' on voit à la télévision tous les jours , ou que l ' on écouté à la radio , et qui empochent des millions d ' euros . Va t - on tolérer ceci encore indéfiniment ? Les élections ne changent jamais les choses , elles ne font que les continuer ...

" Le peu qu ' on peut faire , le très peu qu ' on peut faire , il faut le faire , pour l ' honneur , mais sans illusion . "

 Théodore Monod ( 1902--2000 )
 
Patrice Faubert ( 2010 ) pouète , peuète , puète , paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l ' invité sur " hiway.fr "

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Patrice Faubert.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 27.12.2014.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Politics & Society" (Gedichte)

Weitere Beiträge von Patrice Faubert

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

Le carré des indigents ou la fosse commune - Patrice Faubert (Philosophical)
Tounge-Twisters - Jutta Walker (General)