Patrice Faubert

Paraphysique du catastrophisme

C'est en Afrique du Sud
Que la vie est la plus rude
Des dizaines d'homicides tous les jours
Gens contre gens, chasse à courre
80 pour cent de la richesse
Pour les blancs, pour les noirs, c'est la détresse
Et pourtant, 10 pour cent
Seulement de blancs
Et des noirs contre des noirs
Et des blancs contre des blancs
Gangs, lynchages, et des bûchers
Pour les voleurs et les violeurs, les brûler
C'est la misère et la pauvreté
Et 800 personnes qui chaque année
Meurent en garde à vue, en Afrique du Sud
Pour la peau noire, tout est rude
Mais aussi 20.000 meurtres chaque année
Ainsi que 180 viols par jour, toile d'araignée
Qu'il fait bon vivre sur la planète Terre
Partout, c'est toujours différentes misères
Aux USA
Toujours les revoilà
30.000 personnes sont tuées
Par des armes à feu et ce chaque année
Avec la complicité de la puissante NRA
Et 300 millions d'armes à feu
Sont détenues par des particuliers
Pratiquement chaque citoyen est armé
Et même le fusil d'assaut semi-automatique
Tirer d'abord et discuter après, c'est frénétique
Le citoyen blanc est le portrait type
Avec des fusillades de masse, c'est le flip
Tous les ans, 5000 bourses aux armes
Ce qui représente beaucoup de futures larmes
1 arme sur 4 est achetée par une femme
Les Etats-Unis pays des drames
Comme le 14 décembre 2012
A l'école de Sandy Hook, 27 victimes
Tuer comme la pêche à la ligne
Et des tas d'autres écoles
Qui aux forcenés
Qui aux déséquilibrés
Ont payé leur obole
Mais c'est un marché
De 13 milliards de dollars et ce chaque année !
L'enfer est partout sur Terre
Comme au Liban, où tout est réactionnaire
Religions, et la fragmentation communautaire
Sunnites, chiites, druzes, chrétiens
Et le Hezbollah que l'Iran soutient
Beyrouth de toutes les déroutes
Difficile d'y retrouver une route
Difficile d'y retrouver ses petits
Et l'on dit que le désordre c'est l'anarchie !
Le Liban
Et ses 4 millions d'habitantes et habitants
Le laboratoire des guerres et des conflits
A peine plus étendu que la Corse, c'est petit
Et tous les ouvriers réfugiés de Syrie
Qui font de la concurrence aux ouvriers libanais, c'est navrant
Les religions
Sont les salades du fascisme
Comme en France, un certain catholicisme
Style " Force vie " réaction du conservatisme
Et bien tout ceci
Authentifie ma théorie
Pourtant si ignorée des 64 bourgeoisies
De tant de fanatiques
Qui sont en guerre contre d'autres fanatiques
Et bien, dans notre anthropocène
Pour évidence, personne ne s'aime !
Comme les 16000 armes nucléaires
Non cela n'est pas une blague libertaire
Qui se promènent en avion ou en sous-marin
Certaines perdues sous la mer, c'est malin
C'est la sixième extinction massive des espèces
Espèces programmées, pourtant sans intention
Ainsi, là où il avait cent requins
Il n'y en a déjà plus qu'un
Et 10.000 fois moins
La durée de chaque espèce, à partir de maintenant !
 Aussi
80 lancements de fusées
Dans le monde chaque année
A la fin de l'humanité
La tyrannie commence à se préparer
Certes les eucaryotes
Sont encore des patriotes
Environ 1.800.000 espèces décrites
Pour environ 10 millions encore inédites
Mais pour chaque hectare
De forêt tropicale en moins
C'est aussi des espèces en moins !
Cela ira plus vite qu'au Permien
Avec pourtant 96 pour cent d'espèces en moins
Et plus vite qu'au Crétacé, c'est certain
Avec environ aussi, 70 pour cent d'espèces en moins
Et même si le premier dessin
Daterait de 500.000 ans, et aurait un lien
Avec l'homme de Java, sur un fameux coquillage
Cet homme de feu ( 1858-1940 ) Eugène Dubois
Qui de nous, était plus sage
Mais la science du côté du plus fort
La science à l'humanité fait du tort
Science de la domination
Science de la tyrannie
Et le plancton qui galope
De 460 km par décennie, science salope
Lui s'annihile plus surement
Que la matière noire toujours théoriquement
Et le philologue feu ( 1892-1973 ) J.R.R. Tolkien
L'avait compris dans la symbolique des anneaux
C'est l'ère des machines, tout ce qui n'est pas beau
Et puis c'est encore l'ennui
Qui d'écrire " Le Hobbit " lui donna l'envie
Car cela est bien l'ennui
Qui fait toutes les créations aliénées
Même celles que l'on ne cesse d'admirer
L'ennui de l'angoisse
L'angoisse de l'ennui
Donc au même mouvement que l'angoisse
Sinon, il y aurait une création
Sans aucune représentation
Ce qui est au-delà de nos faibles imaginations !
Sans compter les hydrates de méthane
En énergie du futur mythomane
Des centaines de milliers de tonnes
Sous les eaux salées, le méthane ronronne
Enfer ou répit
Cela est déjà prédit
La bombe M que le capital aime
Et le mur de Kardashev, toujours fort en thème
Même pas une civilisation de type un
Et seulement en énergie, du moins
Car au niveau de l'énergie du psychisme
C'est toujours la guerre, le conflit, le fascisme
L'énergie de la civilisation artificielle
N'est que la civilisation de l'énergie artificielle
Car une vraie civilisation de toute harmonie
De toute énergie naturelle serait en anarchie !
L'énergie artificielle
Est toute punition
Est une fausse civilisation
Comme les enfants et adolescents
Qui sont emprisonnés à vie
C'est encore aux Etats-Unis
Il y en a environ deux mille six cent
Pour crimes ou vols en récidive, c'est dément
Et c'est en peine de perpétuité réelle
Selon les Etats et les lois, c'est maintenant conditionnel
Mais et paradoxalement
Pour conduire une voiture
Il faut avoir 16 ans
Pour le droit aux relations sexuelles
Il faut avoir 18 ans
Pour pouvoir boire de l'alcool
Il faut avoir 21 ans
Mais il y a encore peu
Pour les enfants, c'était la peine de mort
Jugés comme des adultes, le même sort
Majeurs ou mineurs, au même feu
En prison, viols et suicides, pour les deux
Civilisation de la punition
Civilisation de la compétition
Civilisation de l'interdiction
Car civilisation sans aucune compréhension !

Patrice Faubert ( 2014 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "
 

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Patrice Faubert.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 09.12.2014.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Experimental" (Gedichte)

Weitere Beiträge von Patrice Faubert

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

Hémianopsie paraphysique - Patrice Faubert (Lyrics)
A new day - Adalbert Nagele (Everyday Life)