Patrice Faubert

Paraphysique de la leçon inaugurale

Leçon inaugurale
De toutes les fausses contestations du capital
Ce sont les mots
Qui nous séparent
Ce sont les mots
Qui nous unissent
Ainsi
Le vrai étudiant
N'est pas à l'université, forcément
Mais tout simplement
Celui ou celle, qui tous les jours, apprend
Ainsi, tout le monde étudie
De la sorte, c'est ainsi
L'étudiant peut ne rien étudier
L'ouvrier peut tout à fait étudier
Par exemple, la condition ouvrière
Mieux que le sociologue avec ses grands airs
Tout mot
A la réalité n'est qu'une parodie
Cela n'est qu'une hiérarchie
Moi, je suis un éternel étudiant
Moi, je suis un éternel apprenant
Tout le monde, c'est bien évident !
Et que fait le chimpanzé
Qui peut vivre jusqu'à 60 ans
Il est toujours en train d'étudier
Comme tout un chacun, son environnement
Et il y a 7 espèces de grands singes
Dont l'être humain, qui est aussi un grand singe
Mais l'espèce humaine, elle, n'est pas menacée
Contrairement aux ( Pan paniscus ) Bonobos et autres chimpanzés
Bonobos qui n'arrêtent pas de forniquer
Façon ludique de se réconcilier
Encore 15000 Bonobos, pour eux, c'est presque terminé
Néanmoins
Nous avons 98,8 de gènes en commun
Le chimpanzé est plus proche de nous
Que du gorille, bien plus lointain
Avec la génétique tout est fou
Les chimpanzés sont beaucoup plus forts que nous
Et peuvent nous briser d'une seule main
Mais ils ne le font pas, c'est tout
Donc, les mots
Nous nous les approprions
Même quand nous nous en moquons
Pour nous définir, pour nous faire briller
Mais surtout pour nous diviser
Mais surtout pour nous séparer
Tous les mots ou la plupart
Sont des mots du capitalisme, pas de hasard
Et tout ce qui s'oppose à lui
Semble ainsi toujours pour lui
Tout mot est l'ouvrier
Du capital
Tout mot est le cadre
Du capital
Le comprendre devrait être banal
Comme le pourcentage des liquides
Au moins 65 pour cent, corps de l'homme
Au moins 55 pour cent, corps de la femme
Il supporte ainsi mieux l'alcool, à cause des liquides
Une simple affaire de dimorphisme sexuel
Pas besoin que le féminisme s'en mêle !
Tous les mots
Sont des hiérarchies subliminales
Cela n'est pas une découverte phénoménale
Le mot ouvrier est dominé
Le mot patron est dominant
Il y a des mots dominés
Il y a des mots dominants
Et qui sont utilisés
Par des dominés et par des dominants
Les langages de la domination
Sont la domination des langages
Riches ou pauvres, ce sont nos bagages
Les mots du capital sont l'unique langage
Partout à la radio
Partout à la télévision
Partout dans les journaux
Toujours l'expression de la domination
Toujours en pleine scotomisation
Le dire, voilà la seule innovation
Dans la société de la contemplation
Des dominantes et des dominants
Invitant d'autres dominantes et d'autres dominants
Médias contestataires ou médias réactionnaires
Pour la domination, c'est le même air
De toutes façons, tout y est contre-révolutionnaire
Comme les sciences, les techniques, les arts
Qui sont l'histoire de la domination
Il n'y a là aucune conspiration
Encore une rouerie de la domination !
Cartographies des controverses
Controverses des cartographies
Tout est en zone critique
Dans ce monde totalement épileptique
Comme en France en février 2014
Avec ses prisons dégueulasses
Où tout est torture et horrible crasse
1076 personnes ont dormi par terre, c'était mieux sous Louis 14
Partout
Des centres de dressage
En prison, à l'usine, au bureau, des cages
Le dressage de l'esprit, du corps
De la vie jusqu'à la mort
Des années de dressage du corps
Des années de dressage de l'esprit
Et cela n'est jamais fini
Comme le haut niveau
Pour la danse, pour le piano
Pour les sports, sacré boulot
Pour l'écriture, pour la peinture
Devenir la meilleure, le meilleur, horrible friture
Pour la science, pour les arts
C'est le même bar
Des années de dressage forcé
Corps, esprit, comme des forcenés
C'est le dressage de haut niveau
Pour devenir comme dieu, c'est ballot
Et une minuscule à dieu , ce sadique
A la figure, toutes mes coliques
Et si l'univers
A 13, 798 milliards d'années
Plus ou moins quelques années
Sur la planète Terre
En 1960
1 million de chimpanzés
En 2014
200.000 chimpanzés
Dans 21 pays d'Afrique
Le capitalisme sait tout éliminer
Tout le vivant, pas seulement les chimpanzés
Nous sommes dressés par le fric
Nous sommes engrammés par ce flic
Et toute cette vexillologie
Qui fait honte à la vie
Tous les drapeaux sont criminels
Tous les étendards jamais rebelles
Et toutes leurs complicités intellectuelles
Qui nous font la vie pas belle !
Et ce sont les impôts, c'est rageant
Qui financent le monde nazi
Qui fut aussi l'ancien patronat allemand
Où les syndicats allemands, on l'oublie
N'ont pas le droit de manifestation
Car c'est dans la constitution
Avec le patronat allemand, c'est la codétermination
C'est donc de la cogestion
En France
En 1960, un syndiqué sur cinq salariés
Tous les employés, cadres, ouvriers
En 2014, un syndiqué sur dix salariés
Tous les employés, cadres, ouvriers
Les syndicats y sont de régulation
Ils ne peuvent s'en passer, les patrons
Comme feu ( 1892-1986 ) Marcel Dassault
Ce capitaliste pas si sot
Qui en 1935, organisa la première semaine de congés payés
Une semaine de vacances pour son personnel
Il fut en avance le tonton Marcel
Et tous les partis politiques qu'il finit par financer
Il savait quoi faire pour les neutraliser !
Genèse et unification du capital
La guerre qui devient économique et commercial
Comme à Rome, le 25/03/1957
De tous les pays d'Europe
Qui du capital étaient déjà au top
Pour l'accord de la libre circulation
Des capitaux, des personnes, tout marchandisation
Il y a toujours des plans Marshall
Pour revivifier le capital
Des Matignon, des ministres, des capitalistes
Pour acheter la conscience des petits et grands journalistes
Tous les pèlerinages
De La Mecque, ce hajj en nage
Du capital sont les copinages
Les puissances d'argent
Financent tous les partis politiques
Tous les courants artistiques
Toutes les fausses contestations
Toutes les fausses révolutions
Leçon inaugurale
De toutes les fausses contestations du capital

  Patrice Faubert ( 2014 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "
 
 

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Patrice Faubert.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 09.10.2014.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Experimental" (Gedichte)

Weitere Beiträge von Patrice Faubert

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

Il y a-t-il une vie avant la mort ? - Patrice Faubert (Philosophical)
The secret is ... - Inge Hoppe-Grabinger (Psychological)