Patrice Faubert

Paraphysique de la déontologie

Douze pour cent
Des jeunes de 12 à 18 ans
Tentent ou ont tenté de se suicider
Et c'est valable presque pour chaque pays
En France, ailleurs, le monde est si laid
Il n'y a qu'à la tyrannie qu'il plaît
L'argent de la déontologie
La déontologie de l'argent
La déontologie est donc une fumisterie
Où le savoir sert à manipuler les gens
Du neuromarketing en smoking
Toujours la manipulation fait dring dring
Nous sommes tous et toutes sur son ring
Et la pauvre vie des gens
Même si comme la baleine ou l'éléphant
Ils peuvent vivre 80 ans
Si c'est pour être toujours des soumises et des soumis
Comme du mot musulman, l'étymologie
Si c'est pour être toujours des soumises et des soumis
Autant ne vivre que 3 ou 4 ans, comme une souris
La société marchande
Fait de toute femme, de tout homme, son offrande
Comme autrefois les juifs d'échange
Des armes ou de l'argent, les nazis faux anges
Les juifs précieux furent échangés
Contre aussi des allemands de l'étranger
Juifs comme matériel d'échange
Et environ 9000, ainsi, ne finiront pas dans la fange
Mais cela existait dès les années 1930
Feu ( 1900-1945 ) Himmler en fit une rente
Mais cela ne dura qu'un temps
Car l'antisémitisme était trop mécontent
Même pour les juifs influents
Via les Etats-Unis, l'Angleterre, la Palestine
Sans compter toutes les querelles intestines
Et puis ce fut un alibi
Pour la guerre une fois finie
Ainsi, d'anciens trafiquants nazis
Du matériel d'échange juif, devinrent des notables
Et ils purent ainsi, manger à toutes les tables !
Comme l'opportuniste nazi
Feu ( 1909-1995 ) Kurt Becher
Qui prétendit avoir sauvé des vies
Il ne manquait pas d'air
Pas surprenant que le monde soit devenu nazi
Certes, tout le monde s'y est mis
La guerre ne cesse jamais, jamais elle ne finit !
Tout pourrait devenir comme en Belgique
Chaque région avec sa tradition linguistique
De nouvelles frontières
Guerres civiles pour de nouvelles guerres
Et aux Etas-Unis
Où il y a tant de nazis
Comme partout, avec un nom inédit
Et des tas de Nicolas Sarkozy
Avec des réseaux qui ont toujours été en place
Car ils se mettent en sommeil, mais jamais ne se remplacent
Comme le trafic de drogue
Et la CIA  est le principal trafiquant de drogue
Paradoxalement pour lutter contre le trafic de drogue
Et un américain est arrêté toutes les 18 secondes
Pour usage ou trafic de stupéfiants
Cela est vraiment édifiant
Aussi, l'ancienne armée rouge
Au Tadjikistan, pour le trafic de drogue, se bouge
En ce domaine, comme pour les autres
L'hypocrisie est généralisée
Tous les Etats en sont les apôtres
Sauf certains comme au Portugal, qui a tout dépénalisé
Réduction des risques et toxicomanie accompagnée
Aussi au Canada, mais par l'Etat, cela est contesté
Par un gouvernement qui manifeste ainsi, sa débilité
Alors que la guerre du Viêt Nam, cette inutilité
Fit de 35000 soldats américains, des drogués
De l'Asie du Sud-Est et de son héroïne
La morale officielle a bonne mine !
Et quand les gens se droguent
Forcément, les Etats se renforcent
C'est que les drogues
Calment les douleurs, ce sont des forces
De la douleur physique ou psychologique
Et puis cela produit du fric
30 ans de guerre, financement logistique
Comme pour l'Afghanistan
Pour qui, économiquement, la drogue est le plus important
Pavot, héroïne, morphine, enfants de l'opium
Comme le médicament " Laudanum "
Et puis, une drogue légale
N'est plus illégale
C'est donc l'illégalité qui fait la drogue
La légalité et cela n'est plus une drogue
Alors qu'en vérité, tout est drogue
Et dans le corps humain
Il y a toutes les drogues, tiens, tiens !
A certaines époques
Et cela n'est pas loufoque
Il pouvait se trouver de tout, chez l'apothicaire
Pour pouvoir s'envoyer en l'air
FARBEN FABRIKEN
FRIEDR BAYER
ELBERFELD
HEROIN, HEROIN, HEROIN, HEROIN
En vente libre
Mais la législation, comme souvent, changea
Dès les années 1920, comme aux Etats-Unis
Qui ramenait tout vers le bas
Hier comme aujourd'hui
Finalement
Il y eut 8000 espèces de dinosaures
Dont le " Spinosaurus " , rare dinosaure piscivore
Finalement
Ils étaient moins bêtes que nous
Les êtres humains sont des folles et des fous
Ne serait-ce que de voter
Ne serait-ce que d'enfanter
De tout vouloir s'approprier
De ne pas vouloir tout partager
Il n'y a pas le cerveau humain particulier
Tout cerveau est le même, tout s'apprend
Ce qui fait tout, c'est l'environnement
Nos 25000 gènes n'y peuvent rien
Nos 25000 gènes n'y font rien
Même si chaque cerveau humain est unique
Nous nous laissons gouverner, à la trique
Par des crétins et des imbéciles
Des affairistes, politiciens et autres débiles
Il faudrait des guerres civiles
Contre militaires, policiers, toutes les autorités
Pour purger le monde de toutes ces calamités
Mais ce sont là, de vraies maladies mentales
Qui à toutes les beautés font mal
Qui ont toujours de leur côté
La finance, toutes les polices, toutes les armées
Des chiens de garde bien dressés
Oui, vraiment
Personne n'est enviable
Oui, vraiment
Personne n'est jalousable
Et on peut imaginer
Un clochard dire sa façon de penser
A un riche sortant de sa Ferrari
" Mon pauvre gars, tu n'as vraiment rien compris
Tout, chez toi, sent le vomi "
L'argent
Ne peut acheter et ne peut vendre, que du vent !
Les cartes cérébrales
Changent en fonction de l'environnement
Ainsi, en France
2,500 millions d'illettrés
Tout dépend de l'environnement de référence
Car ils et elles peuvent être plus humains et même intelligents
Que n'importe quel lettré ou n'importe quel député
Mais dans les hiérarchies capitalistes
Toujours si élitistes
Il vaut mieux sortir d'une université
Que du simple lycée
D'une école technique que de l'école primaire
Et de rien du tout, pour ne pas se retrouver par terre
Par éducation, tout être humain produit de la hiérarchie
De l'autorité, car c'est là, l'environnement de la société
Tout le monde veut être aimé
Admiré, respecté, envié, des relations, la cartographie
Dans tout gouvernement
Il n'y a que des gangsters
Il n'y a donc que des hommes d'affaires
Du système, ce sont des gestionnaires
Néanmoins, les gens continuent de les cautionner
Par diverses manipulations, la soumission est orchestrée
Collusion de la soumission
Soumission de la collusion
Par la recherche, l'art, le sport, les médias, les guerres
Qui sont les supports de cette soumission
Cela produit de l'autorité, de la collusion
Et là, pas de cependant
C'est là, la carte de la coalition
Mais nous sommes tellement engrammés
Dans la hiérarchie, l'autorité, la tradition, la compétition
Que tout nous semble naturel
Il est pourtant évident que c'est purement socioculturel
Il faudra tout réapprendre
Pour que le genre humain puisse se comprendre !


   Patrice Faubert ( 2014 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "



 

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Patrice Faubert.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 27.09.2014.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Experimental" (Gedichte)

Weitere Beiträge von Patrice Faubert

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

Lactation - Patrice Faubert (Love & Romance)
Rainy Day - Inge Hornisch (Emotions)