Patrice Faubert

Sécurité de l'Etat

" Citons d ' abord les additifs nutritionnels . Le glutamate de sodium est l ' un des additifs les plus utilisés , sans restriction législative , et de fortes quantités en sont absorbées à tout âge . Or , des quantités relativement modestes ( quelques mg/kg ) de cette substance sont neurotoxiques chez l ' animal nouveau-né et jeune . Les neurones situés à des endroits non protégés par la barrière hémato-encéphalique comme ceux de l ' hypothalamus sont plus exposés que ceux qui sont protégés par cette barrière . "




Ladislas Robert ( chercheur en gérontologie )






Toute organisation vraiment libertaire devrait encourager la critique et même sa propre critique , pour mieux résister à la bureaucratisation de son organisation . Etant donné qu ' une organisation libertaire , comme toute autre organisation , doit inévitablement se bureaucratiser pour pouvoir être acceptée par le système capitaliste . Elle doit respecter certaines règles . Et en se bureaucratisant elle secrète de l ' idéologie . De même , en s ' idéologisant , elle secrète de la bureaucratie . Donc , pour exister en tant qu ' organisation , une structure libertaire , doit accepter certains règlements de la société spectaculaire marchande techno-industrielle , et c ' est ainsi qu ' elle peut se bureaucratiser dans le piège des lois de la jungle capitaliste .






Une organisation libertaire qui refuserait la bureaucratie qu ' implique son existence dans une structure fasciste libérale , serait bien sûr interdite , pour atteinte à la sûreté de l ' Etat . Donc , une organisation anarchiste digne de ce nom , se doit d ' encourager sa propre critique ( ce qui peut la rendre plus forte , justement ) , et même la provoquer . Cela a été fait seulement par l ' ex - internationale situationniste ( 1957-1972 ) . Et c ' est seulement ainsi qu ' elle peut /pourrait ne pas devenir " propriétaire " ( ou se croire telle ) de l ' idéologie anarchiste . Un / une bureaucrate se dénonçant comme bureaucrate , c ' est déjà moins nocif , qu ' un /une bureaucrate niant l ' existence de la bureaucratie .




C ' est le même mouvement que les convaincus /convaincues qui sont convaincus / convaincues avec un discours logique derrière . Si encore , ils / elles étaient convaincus / convaincues qu ' ils / elles ne sont pas convaincus / convaincues , mais ils / elles sont convaincus / convaincues qu ' ils / elles le sont , c ' est donc fichu ... ( ne soyons pas des cons vaincus / des connes vaincues ... )
les manifestations de toutes sortes , ne confortent - elles pas finalement une " démocratie " inexistante ? et si toutes les manifestations purement revendicatives arrangeaient en fait la dictature fasciste libérale de gauche et de droite ? nous allons à la manifestation comme à la confession . Certains / certaines manifestent , d ' autres vont à la messe , et parfois les deux à la fois . La boisson enivre beaucoup de gens , la messe aussi . C ' est un même mouvement de refuge d ' une réalité sociale effroyable .




" Il y a eu plus de crimes perpétrés au nom de l ' amour qu ' au nom de la haine , qui a pourtant plus mauvaise presse . "




Henri Laborit ( 1914-1995 )




Donc , ces manifestations , ne changent , pour le plus souvent , rien du tout à la misère des gens , et font croire à tort à l ' existence de la " démocratie " bourgeoise . En vérité , la manifestation est une soupape de sécurité pour tout système autoritaire , cela permet à des quantités de gens de participer à ce hurloir ( spectacle de la misère qui est la misère du spectacle ) , mais un hurloir qui va finalement canaliser les énergies . Un hurloir encadré ( les hommes , femmes , enfants , se droguent , manifestent , l ' Etat se renforce ) , soit par les bureaucraties organisationnelles , soit par les bureaucraties policières et militaires . C ' est le même processus que faire du sport pour se défouler , de ne pas être en inhibition de l ' action , bref d ' agir sur son environnement . Et à défaut , de changer le monde , manifester peut parfois éviter un ulcère d ' estomac ou autres maladies psychosomatiques .




Et même si j ' ai eu la manifestation en prédilection , il fut un temps , j ' ai manifesté très souvent dans ma vie avec les drapeaux noirs des anarchistes et aussi avec les drapeaux rouge et noir des anarchopossibilistes de la CNT/F et des anarchosyndicalistes de la CNT/AIT , je pense malgré tout comme Hakim Bey ( anarchiste ontologiste ) , mon ami Jacques d ' une cité Nantaise , ou l ' ex - situationniste poète des murailles en 1968 , Christian Sébastiani ( encyclopédie des nuisances ) , et d ' autres , que manifester ne peut que renforcer le système existant en faisant croire , à une " démocratie " absolument absente .




Manifester ne servant à rien d ' autre qu ' à légitimer le système en place . Ce n ' est pas la manifestation qui changera quoi que ce soit au monde présent , mais seulement la révolution psychologique , qui pourrait même dispenser de l ' émeute et de l ' insurrection . Mais , bon , l ' on peut toujours faire une randonnée , sous haute surveillance policière , pourquoi pas ? une randonnée avec risque de vents forts en coups de matraque , garde à vue possible en fin de randonnée . Le spectacle de la contestation .




Alors que la société spectaculaire marchande techno-industrielle s ' effondrerait très rapidement , si chaque être humain changeait radicalement , en prenant la connaissance de son conditionnement et de son absolue non liberté , en se rendant compte qu ' il n ' est qu ' un robot programmé à des actes indispensables au bon fonctionnement du complexe techno-industriel de la société spectaculaire marchande . Mais la vérité est devenue le mensonge et le mensonge est devenue la vérité . Ainsi , il serait plus exact de parler de bouffe sans pesticides , fongicides , saloperiescides , que de bouffe " biologique " , car la mode s ' est déjà emparée du phénomène de l ' agriculture biologique , et pourquoi pas la haine " biologique " , la connerie " biologique ," , etc ... que l ' on soit finalement obligé de préciser biologique pour " bonne bouffe " , en dit long , sur l ' état de décomposition du pauvre monde dans lequel , pour nos malheurs , nous " vivons " .




" Les dominants ont toujours utilisé l ' imaginaire des dominés à leur profit . "


Henri Laborit ( 1914-1995 )




Et bientôt des sportifs biologiques , des voitures biologiques , des ce que tu voudras biologique , mais biologiques , de qui se moque t - on ? aurait-on demandé de la bouffe biologique en 1620 ? nous voulons de la bouffe sans aucune saloperie dedans , c ' est tout ! et bien c ' est mal parti , car tout ce que nous mangeons , c ' est du poison , ou presque ... les pauvres surtout ! avez-vous remarqué que les bourgeois / bourgeoises se tiennent droit comme des I ? et que les pauvres sont le plus souvent voûtés ? les uns / unes apprennent à commander / dominer et les autres apprennent à obéir . 




Et tout cela s ' inscrit bien sûr , dans les attitudes , dans la façon d ' être au monde . Un corps humain est un livre ouvert à qui sait le lire . Toute son histoire s ' y inscrit pour qui en a les clefs . L ' intelligence n ' a pas le besoin des livres , car tout est écriture partout , la culture qui est aveugle à cette écriture , à le besoin des livres pour voir et comprendre ce qui s ' affiche partout .




L ' écrivain Américain Henry Miller ( 1891-1980 ) , avait très bien compris que les personnages les plus intéressants se rencontrent dans la vie de tous les jours et rarement ou jamais , sur les écrans de nos cinémas ou de la télévision . Pour la simple raison , que les premiers sont des vrais personnages , jouant leurs propres vies , alors que les seconds sont de faux personnages ne faisant qu ' interpréter la vie des autres . Ainsi censurer c ' est avoir peur . Peur que l ' on croit celui / celle que l ' on censure . Car si nous n ' avions pas la crainte de tout ce qui peut se dire , nous ne censurerions rien , ni personne ...un sacré débat ! la peur et la censure ne font qu ' un ! ne soyons pas nos dupes ! et nous aurons toujours de bons prétextes pour censurer !




" Que le dire vrai ne puisse dans notre société , s ' exprimer que dans la délinquance ou la folie , échoue ce qui dans notre système se trouve faussé . "


Maud Mannoni , psychanalyste , ( 1923-1998 )




Il nous faut nous remettre en question , toi , moi , lui , nous , vous , ils , elles , si nous voulons vraiment que le monde dont nous sommes l ' aliment , puisse se transformer un jour , et cela ne sera possible que par de profondes mutations psychologiques , le voulons-nous réellement ? avez-vous constaté qu ' il y a beaucoup plus de gens qui vont mal , dans leurs corps , dans leurs têtes , que de gens qui vont bien ? et ce dans nos familles , dans nos couples , dans nos amitiés , partout autour de nous . Et la souffrance s ' exporte , elle se communique , elle se colle .Et de ce fait , tout le monde souffre . L ' on médicamentalise l ' esprit , l ' on norme le corps , pour les soumettre aux diverses tortures que ce monde , qui est une gigantesque prison , et un immense hôpital psychiatrique , a mis en place .




Qui sont les gardiens ? eux-mêmes enfermés dans l ' enfermement des enfermeurs / enfermés . Qui sont les prisonniers / prisonnières ? est-ce le prisonnier qui fait le gardien ? ou le gardien qui fait le prisonnier ? sont-ce une seule et même chose ? comme toutes les virtualités contenues dans les trois premières secondes de l ' Univers ? et ne confondons plus la charité et la solidarité . La charité est le contraire de la solidarité . La charité comme la pitié sont un manque de lucidité , car c ' est se croire " supérieur " à l ' autre , d ' une " meilleure " condition , moins malheureux , ce qui reste à démontrer , alors que la solidarité est égalitaire et fraternelle , sans croyance , sans espoir de récompense , et sans aucune illusion .




Patrice Faubert ( 2010 ) pouète , puète , peuète , paraphysicien 

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Patrice Faubert.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 04.07.2014.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Politics & Society" (Gedichte)

Weitere Beiträge von Patrice Faubert

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

Paraphysique du gangstérisme étatique - Patrice Faubert (Politics & Society)
Flying home - Inge Hornisch (General)