Patrice Faubert

Déterminisme paraphysique

Ce que nous appelons la " liberté " , n ’ est qu ’ un ensemble de divers déterminismes , qui nous conditionnent et nous engramment , à notre insu , et nous confondons l ’ expression " libérée " des conditionnements , et la " liberté " d ’ expression des conditionnements divers et variés .


" C est l ’ unité de la misère qui se cache sous les oppositions spectaculaires . Si des formes diverses de la même aliénation se combattent sous les masques du choix total , c ’ est parce qu ’ elles sont toutes édifiées sur les contradictions réelles refoulées . "


Guy Ernest Debord ( la société du spectacle , 1967 ) .


Les déterminismes qui fabriquent l ’ homme , sont nombreux et variés . Le déterminisme climatique qui lui déterminera la façon de vous habiller , ainsi que les techniques propres à la conception des vêtements , techniques adaptées aux grands froids ou aux grandes chaleurs , ainsi qu ’ à un climat de type tempéré . Le déterminisme du lieu de votre naissance , et de la classe sociale à laquelle vous appartenez , de part vos parents , au moment de votre naissance .


Le déterminisme de la culture dans laquelle vous baignerez dans les premières années de votre existence , ce déterminisme qui sera celui de votre niche environnementale , les parents , la famille , l ’ école , sera le plus prégnant en ce qui concerne les automatismes inconscients et conscients . Le déterminisme génétique , inhérent à l ’ aléatoire et aux mutations , mais sans importance socio-culturelle , qui n ’ exprime que la forme d ’ un corps et de ses éventuelles maladies héréditaires , que l ’ on peut néanmoins éviter , avec un régime approprié ou avec l ’ hygiène de vie qu ’ il faut .


Le déterminisme de l ’ époque où vous naîtrez . Ce déterminisme sera différent selon que vous naîtrez en 1522 ou en 2002 . Chaque temps sociohistorique sécrétant ses propres préjugés , ses jugements de valeurs , ses lieux communs . Nous sommes donc entièrement déterminés par ces divers déterminismes , et aussi complètement conditionnés et engrammés par ces implacables déterminismes . Cependant , l ’ on peut prendre conscience de tous ces déterminismes et tenter ainsi de les apprivoiser , en les utilisant , puisque l ’ encéphale humain à trois étages , à des capacités de plasticité cérébrale .


C ’ est ainsi que feu Sigmund Freud ( 1856-1939 ) proposait non pas de se " débarrasser " de ses névroses , mais plus modestement de les " dompter " pour les gérer et ainsi vivre en " harmonie " avec elles ... paradoxalement , nous saurons ce qu ’ est la " liberté " , quand nous saurons ce qu ’ elle n ’ est pas et ne peut pas être . Nous sommes dans ce que l ’ anarchiste paraphysicien , puète , pouète , peuète , Patrice Faubert nomme " L ’ aliénation de la conscience qui ne peut pas être la conscience de l ’ aliénation " .


Et le seul véritable " talent " devrait consister à n ’ en avoir aucun . " Il en va ainsi des mots différents qui disent exactement les mêmes choses " . Mais cela permet aussi ainsi à beaucoup de gens de se différencier les un(es) les autres ... et ce que j ’ appelle la société spectaculaire marchande techno-industrielle , d ’ autres l ’ appelleront le nanomonde , les nanotechniciens , la nanotechnologie , le nanoquantisme , et autres appellations contrôlées ou pas ... et nous sommes entourés de gens formatés par une signalisation déshumanisante , démente , informatique et robotique , qui a fait de nous d ’ authentiques monstres ! et nos principales sources " d ’ information " sont justement des informations  de propagande.


Et l ’ une des chaines de télévision / télélobotomie dont la plus répugnante est TF1, est hélas aussi la plus regardée... chaine de télévision à regarder si l ’ on veut se faire vomir ! il faut bien aussi admettre que la " non-violence " ( qui est aussi une violence ) tout comme la violence n ’ ont changé aucunement les mentalités humaines . C ’ est seulement la connaissance du cerveau humain en situation sociale qui pourra le faire ... si cette connaissance est divulguée au plus grand nombre . Et nous savons bien que la rétention du savoir , c ’ est le pouvoir . Chaque mot , chaque son , chaque image , chaque parole , chaque vécu , tout cela code pour des circuits neuronaux , et tout cela architecture des programmes/engrammes que nous osons appeler " liberté " . le comprenons-nous ? "


" Les organismes monopolistes des grandes métropoles ne peuvent relâcher leur emprise . Ils achètent et regroupent les entreprises locales , organisent des chaînes d ’ hôtels , ou de magasins qu ’ ils contrôlent et dont ils drainent les bénéfices . Mais un pas de plus leur est nécessaire pour consolider leur suprématie . Ils doivent s ’ assurer le contrôle effectif de la publicité , des informations , des journaux périodiques , et principalement des nouveaux moyens d ’ informer et de conditionner l ’ opinion , la radio , et la télévision . "


Léwis Mumford ( 1895-1990 )" La cité à travers l ’ histoire (1961) "


. Et ainsi , nous ne faisons que répéter ce que nous lisons ou entendons , et nous devenons ainsi des êtres humains de seconde main , au lieu de tout remettre sur le tapis .


Dîtes moi ce que vous lisez ou entendez et je vous dirais ce que vous allez me dire ! tous les mots sentent la cuisine . Chaque mot a été trituré , poivré , salé , retourné comme une crêpe . Chaque mot peut avoir son historien . Et sans cela , l ’ orthographe , n ’ aurait aucune importance . Ainsi donc , rien n ’ est " libre " dans un comportement humain , tant les déterminismes y sont multiples , inconscients et conscients . Et c ’ est en le comprenant pratiquement , et non simplement par des mots , que nous pourrons exprimer non plus la " liberté " d ’ expression des conditionnements acquis , mais au contraire l ’ expression " libérée " des conditionnements acquis .


Patrice Faubert ( 2010 ) puète , peuète , pouète , paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l ' invité sur " hiway.fr "

 

Alle Rechte an diesem Beitrag liegen beim Autoren. Der Beitrag wurde auf e-Stories.org vom Autor eingeschickt Patrice Faubert.
Veröffentlicht auf e-Stories.org am 07.06.2014.

 

Leserkommentare (0)


Deine Meinung:

Deine Meinung ist uns und den Autoren wichtig! Diese sollte jedoch sachlich sein und nicht die Autoren persönlich beleidigen. Wir behalten uns das Recht vor diese Einträge zu löschen! Dein Kommentar erscheint öffentlich auf der Homepage - Für private Kommentare sende eine Mail an den Autoren!

Navigation

Vorheriger Titel Nächster Titel


Beschwerde an die Redaktion

Autor: Änderungen kannst Du im Mitgliedsbereich vornehmen!

Mehr aus der Kategorie"Politics & Society" (Gedichte)

Weitere Beiträge von Patrice Faubert

Hat Dir dieser Beitrag gefallen?
Dann schau Dir doch mal diese Vorschläge an:

Big bounce, aporie du bégaiement - Patrice Faubert (Politics & Society)
Being interested - Inge Hoppe-Grabinger (Life)